Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Police

  • Police du Condroz. Tinlot, des nouvelles de notre agent Bruno Modave

    1604112854.2.jpg
    Bruno Modave, arrivé à Tinlot en 2016

    Le 15 janvier, nous vous annoncions que Bruno Modave, un de nos deux agents de proximité, était très gravement atteint du Covid-19 depuis la mi-décembre.
    Plongé dans le coma pendant plus de trois mois, Bruno vient de reprendre connaissance, mais reste toujours placé en soins intensifs.
    Nous sommes heureux de cette évolution positive et nous lui souhaitons beaucoup de courage pour surmonter cette épreuve.
    Nous  réitérons toute notre sympathie à son épouse et sa famille.

    Imprimer Lien permanent 12 commentaires Catégories : Police
  • Zone de police du Condroz. Compte rendu des contrôles du 3 février et quelques conseils d'actualité

    Capture d’écran 2021-02-06 à 16.42.34.png
    Action menée à Anthisnes et à Nandrin

    Le mercredi 03/02, une action de contrôle a été menée par la zone de Police du Condroz en après-midi et début de nuit en parallèle d'une action similaire menée par la zone de Police Seraing-Neupré.

    Deux communes ont été ciblées à proximité de notre limite avec la zone de Police Seraing-Neupré afin de renforcer la sécurisation du secteur.
    A ANTHISNES, nos services ont procédé au contrôle de 14 véhicules et de 2 personnes. De ces contrôles il ressort que:
    - 1 personne était signalée à rechercher;
    - 1 véhicule a été saisi pour défaut d'assurance;
    - 1 permis de conduire a été retiré pour conduite sous influence de stupéfiants;
    - 1 procès-verbal a été rédigé pour infraction au code de la route.
    A NANDRIN, nos services ont procédé au contrôle de 15 véhicules et de 4 personnes. De ce contrôle il ressort que:
    - 1 personne était signalée à rechercher;
    - 3 procès-verbaux ont été rédigés pour infractions en matière de roulage.
    Zone de police du Condroz
    Voir également l'article dans La Meuse Contrôles dans le Condroz: la police met la main sur deux personnes «recherchées»
     

    Capture d’écran 2021-02-06 à 16.57.29.png

    La police fédérale met en garde contre une nouvelle forme de phishing.

    Le service de paiement en ligne PayPal est une nouvelle fois victime d’usurpation de son identité. Méfiez-vous des faux mails et ne communiquez pas vos informations personnelles !

    Fort utilisé en cette période de Covid-19, le service de paiement en ligne PayPal est la cible des pirates. De nombreuses personnes reçoivent des (faux) mails mentionnant le nom PayPal, cliquent sur le lien et communiquent leurs données personnelles aux arnaqueurs. Ceux-ci utilisent aussi l’identité de PayPal en faisant croire que leur payement en ligne pour un objet que vous vendez a bien été effectué et que vous pouvez donc envoyer l’article. « Sauf que ce mail est un faux qui reprend avec exactitude la forme et le contenu de ceux que Paypal vous fait parvenir. Pour vous prémunir de cette technique, vous devez donc être attentif à quelques détails. Vous devez notamment vérifiez l'adresse de l'expéditeur. Si cette adresse ne contient pas la mention “@paypal.be” ou “@e.paypal.be”, il s’agit très certainement d’un mail frauduleux », expose le commissaire Olivier Bogaert, de la Federal Computer Crime Unit.

    Source: Police Fédérale

    146229076_3865814126811856_1554766631028960774_n.png

     
     
    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Police
  • Zone de police du Condroz. Suivi des contrôles et quelques rappels

    Capture d’écran 2021-01-26 à 18.36.27.png

    *   Compte-rendu des contrôles du 23 janvier
    Le samedi 23/01/21, une action de contrôle a été menée par la Zone de Police du Condroz.
    Des équipes civiles et uniformées ont mené des contrôles statiques et dynamiques sur les différentes communes de la zone.
    MODAVE:
    • 35 véhicules en infraction vitesse dont 1 retrait de permis de conduire à 105km/h sur une chaussée limitée à 50;
    • 41 véhicules ont été contrôlés;
    • 5 procès-verbaux d'avertissement ont été dressés;
    • 8 personnes ont été contrôlées.
    ANTHISNES
    • 7 véhicules en infraction vitesse dont 1 retrait de permis de conduire à 109km/h sur une chaussée limitée à 50;
    • 27 véhicules contrôlés;
    • 2 procès-verbaux d'avertissement ont été dressés;
    • 5 personnes ont été contrôlées.
    POULSEUR
    • 6 véhicules en infraction vitesse;
    • 16 personnes ont été contrôlées;
    • 3 procès-verbaux ont été rédigés en matière de stupéfiants;
    HAMOIR
    • 0 véhicules en infraction vitesse.
    Des actions ont été menées à Comblain-la-Tour dans le cadre de nuisances récurrentes mais aucune infraction n'a été relevée.
    CLAVIER
    • 15 personnes ont été contrôlées;
    • 1 procès-verbal a été rédigé pour port d'arme illégal;
    • 1 procès-verbal a été rédigé en matière de stupéfiants;
    COMBLAIN-AU-PONT
    • 2 procès-verbaux ont été rédigés en matière de stupéfiants;
    NANDRIN
    • 5 personnes ont été contrôlées.
    Au total: 906 véhicules sont passés devant le radar mobile, 58 procès-verbaux ont été rédigés en matière de roulage, 1 procès-verbal a été rédigé pour port d'arme prohibée et 6 procès-verbaux ont été rédigés en matière de stupéfiants.
    Ces actions seront menées de manière récurrente sur le territoire de la zone de Police du Condroz afin d'atteindre les objectifs fixés dans notre plan zonal de sécurité.
    Zone de police du Condroz
     

    Capture d’écran 2021-01-26 à 18.58.18.png

    *   Rappel aux détenteurs d'armes neutralisées:
    Rappel : armes neutralisées à déclarer au plus tard le 14 mars 2021.
    Pour rappel, si vous êtes détenteur d’une arme neutralisée par le Banc d’épreuves, vous devez la déclarer au Gouverneur du lieu de votre résidence au plus tard le 14 mars 2021.
    S'il s'agit de la province de Liège, il conviendra de déclarer cette arme en adressant un modèle 9 ter et une copie de ce document, au service des armes du Gouverneur, de préférence par courrier électronique à l’adresse suivante : armes@provincedeliege.be.
    Si vous n’avez pas la possibilité d’envoyer des courriers électroniques, vous pouvez également adresser vos documents par courrier postal à l’adresse suivante : Rue de Fragnée n°2 boîte 250 à 4000 LIEGE.
    Vous devrez en outre conserver une copie de ce modèle 9 ter.
    Cette déclaration est gratuite et obligatoire : il s'agit d'une période transitoire pour armes neutralisées.
    Pour rappel, seule une arme neutralisée par le Banc d'épreuves des armes à feu est considérée comme telle : une arme "neutralisée", mais pas par le Banc d'épreuves, reste dans sa catégorie première : s'il s'agissait d'une arme soumise à autorisation, elle demeure soumise à autorisation.
    Ne tardez donc pas à déclarer vos armes neutralisées et n’hésitez pas à diffuser l’information autour de vous.
    PS : Le modèle 9 ter peut se trouver sur le site du Gouverneur (rubrique « déclaration d’une arme neutralisée »)
     
    *   Sécurite informatique: consultez régulièrement safeonweb.be !
    Il y a quelques semaines, nous avons publié un message sur le Phishing. Dans ce message nous vous suggérions de transmettre les mails suspects à l’adresse suspect@safeonweb.be.
    Voici un retour de safeonweb.be concernant les mails reçus, la manière de les analyser et l’utilité de continuer à transmettre les mails suspects à cette adresse.
    Nous vous souhaitons bonne lecture et vous conseillons de vous rendre régulièrement sur le site safeonweb.be, lequel a pour ambition d'informer rapidement et efficacement les citoyens belges en matière de sécurité informatique, des plus récentes et plus importantes menaces numériques et de sécurité sur Internet.

    Lire la suite

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Police
  • Police du Condroz. Tinlot, des nouvelles de nos agents et un changement d'adresse mail

    1604112854.2.jpg
    Bruno Modave, arrivé à Tinlot en 2016

    Bruno Modave, un de nos deux agents de proximité, est très gravement atteint du Covid-19 depuis près d'un mois.
    Nous lui souhaitons beaucoup de courage pour surmonter cette épreuve et nous  manifestons toute notre sympathie à son épouse et sa famille.
    La seconde vague de cette pandémie semble avoir touché de nombreux policiers de la Zone du Condroz. Comme pour d'autres métiers de première ligne au service du public. Nous leur réitérons notre soutien.

     

    3421146767.2.pngAttention changement d'adresse de contact !

    Depuis quelques semaines, les différents postes de police de la Zone de Police du Condroz disposent d’une adresse mail professionnelle à utiliser OBLIGATOIREMENT.
    La seule adresse officielle à retenir pour contacter la police de Tinlot est la suivante :

    zp.condroz.quartier.tinlot@police.belgium.eu

    Merci donc de ne plus utiliser  police@tinlot.be  et de supprimer cette adresse mail car elle est totalement polluée de spams et tentatives d’arnaques en tous genres.
    Je vous invite à vérifier et à supprimer éventuellement les mails reçus avec l'ancienne adresse tinlot.be.
    L’adresse tinlot@policeducondroz.be qui était renseignée sur le site de la Zone de Police du Condroz n’existe plus également.

    Christophe Piret
    1er Inspecteur de Police
    ZP locale de Tinlot (ZP du Condroz)

    Imprimer Lien permanent 2 commentaires Catégories : Police
  • Un réveillon calme pour les polices de Huy-Waremme: «Merci à la population»

    La nuit redoutée s’est finalement passée sans encombre dans l’arrondissement de Huy-Waremme. Aucune lockdown party n’a été constatée selon nos renseignements. Le bourgmestre faisant fonction de Huy, Éric Dosogne (PS), nous confirme qu’« à part des problèmes mineurs liés à du tapage nocturne, tout s’est bien passé » au niveau de la Ville de Huy.

    Idem du côté de la Zone Hesbaye-Ouest, où on évoque une « nuit très calme » sans intervention liée au respect des mesures covid. Dans la zone voisine (Hesbaye), même constat. À l’exception de « quelques pétards dans certains quartiers de Waremme mais qui n’ont pas duré », aucun problème n’a été signalé. « Les gens ont fait preuve de sagesse et ont respecté les règles. On peut remercier la population hesbignonne », souligne Jamers André, chef de corps de la Zone de Hesbaye.
    La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Police
  • Huy-Waremme. Vous n’échapperez pas aux contrôles d’alcool durant la période des fêtes !

    B9725474591Z.1_20201208195036_000+GCPH72HAE.1-0.jpg
    Les cinq zones de police seront attentives. - Photonews.

    À l’approche de la période des fêtes, comme chaque année, les contrôles d’alcoolémie sont plus nombreux. Si certains pouvaient penser que cette année, ils allaient y échapper. Il n’en est rien. Même si 2020 est marquée par la crise du coronavirus et par des mesures restrictives imposées à la population, les zones de police de Huy-Waremme seront bien sur le terrain et procéderont aux contrôles des usagers de la route. Nous avons interrogé les zones de notre arrondissement. Commissaires ou chefs de zone expliquent comment les forces de l’ordre travailleront sur le terrain en ces temps particulièrement compliqués.
    A la zone Hesbaye, André Jamers, le chef de zone confirme que les contrôles d’alcoolémie seront organisés. « Ils seront peut être un peu moins nombreux mais ils sont prévus. Il est demandé à chaque permanence mobile, dans la mesure du possible de procéder à des contrôles durant 30 à 45 minutes par prestation. À côté de cela, il y aura également des contrôles plus importants où l’on groupera plus de monde, à différents moments de la journée. En principe on est censés avoir moins de monde sur la route », détaille-t-il.

    A Huy : « Plus de manipulations à effectuer »
    Comme ailleurs, la zone de police de Huy maintient aussi ses contrôles d’alcoolémie. Mais sous certaines contraintes et en respectant les mesures sanitaires. Les alcootests traditionnels peuvent toujours être utilisés mais la désinfection sera d’autant plus importante. « Les policiers porteront masque, gant et les appareils seront désinfectés entre chaque contrôle. Les contrôles d’alcoolémie seront similaires aux autres années. Nous seront présents sur le terrain même si on sait que les chiffres seront moins importants car il y a énormément de manipulations à effectuer avant de faire souffler le conducteur suivant. Mais cela ne nous empêchera pas de le faire. Ce serait un mauvais signal de ne pas en faire ! », souligne Patrick Jaumotte, commissaire.

    Hesbaye-Ouest et Condroz même constat
    Le commissaire Struman de la zone Hesbaye-Ouest parle de son côté de contrôles mobiles. Installer des dispositifs plus importants semble compromis. « On assurera toujours nos missions en matière de contrôle de l’alcoolémie mais je pense que l’on va s’orienter vers des contrôles plus ponctuels. Les dispositifs importants sont plus compliqués pour le moment. Avec les réseaux sociaux, c’est moins efficace. En quelques minutes, de nombreux citoyens savent où l’on se trouve », indique-t-il. Des propos similaires qui rejoignent ceux de la police du Condroz. « Nous allons mettre en place des patrouilles supplémentaires pour les fêtes. Des contrôles seront organisés dans le cadre des mesures Covid ».

    « Pas question de frapper aux portes »
    Les fêtes de fin d’année seront particulières cette année. Chaque famille a droit à un contact rapproché. Pour les personnes isolées, elles peuvent inviter leurs deux contacts rapprochés à la fois, le 24 et le 25. Quant aux feux d’artifice, ils sont interdits. Et pour le réveillon du nouvel an le 31 décembre, le gouvernement ne fait pas mention d’assouplissement. Suite à l’annonce de ces mesures, de nombreux citoyens crient haut et fort qu’ils ne les respecteront pas. Du côté de la police, de manière générale pour Huy-Waremme, il ne sera pas question d’aller frapper aux portes des citoyens. « On surveillera mais il est hors de question d’aller voir aux fenêtres ou de frapper aux portes », indique André Jamers, chef de zone Hesbaye.
    Il semble cependant évident pour les forces de l’ordre que si de nombreuses voitures se trouvent devant une habitation et qu’un tapage nocturne est constaté, les habitants seront probablement verbalisés. « Il est évident que si nous recevons des appels qui nous indiquent que de nombreuses personnes se trouvent à un tel endroit, cela sera suivi d’un contrôle sur place », conclut le commissaire Struman, à la zone de police Hesbaye-ouest.
    La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Police
  • Décès de «Coco» à Tinlot: «On a volé le vase sur sa tombe!»

    Son décès avait ému des milliers de personnes en Belgique. Coraline Machiels s’était battue durant de longs mois contre un cancer des ganglions, à seulement 12 ans. Elle s’était éteinte en février dernier après une lutte acharnée. Sa perte a plongé sa famille et son entourage dans une immense tristesse.

    Inhumée au cimetière de Tinlot, sa maman, Delphine s’y rend plus que régulièrement. Elle s’est aperçue que l’on avait volé le vase qui se trouvait sur la tombe de sa fille. Rapidement, Delphine a posté un message sur les réseaux sociaux, pour permettre de le retrouver. « Je vais au cimetière presque tous les jours. Je me suis rendu compte que le vase que sa meilleure amie lui avait offert avait disparu. Il n’a pas de valeur monétaire mais il a une vraie valeur sentimentale. C’était un vase en plastique dans lequel, des fleurs se trouvaient. La personne qui a volé le vase a repiqué les fleurs ailleurs sur la tombe et il a dérobé le vase », nous explique-t-elle.

    Une valeur sentimentale
    Après avoir parcouru le cimetière, cette maman n’a rien trouvé. « La tombe de Coco est toujours très fleurie. On voyait bien que le vase est fait maison. Je savais que ça existait, les gens qui viennent dans les cimetières pour voler mais ils prennent des choses de valeur. Enfin, c’est ce que j’avais entendu ».

    En publiant son message sur les réseaux sociaux, Delphine espère obtenir des informations concernant ce vol. « Si quelqu’un a vu quelque chose, la personne peut se manifester. Et si la personne qui a pris le vase voit la publication, qu’elle vienne le remettre. Mais si j’apprends de qui il s’agit, elle va passer un sale quart d’heure. Je ne comprends pas dans quel monde on vit, je ne comprends pas la bêtise humaine », explique Delphine.

    Rappelez-vous, la jeune tinlotoise, « Coco » était très présente sur Tik Tok. Sur cette plateforme qui consiste à diffuser des vidéos, Coraline partageait son combat avec des milliers d’abonnés. Au terme d’un combat acharné, elle a rendu son dernier souffle le 4 février dernier.

    A.D. La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Incivilités, Vols
  • Avis de recherche. Tentative d’enlèvement d’une fillette

    Waremme - tentative d’enlèvement d’une fillette.
    Charline et son amie, manifestez-vous
     

    Des témoins clés.
     
    Le mardi 6 octobre vers 15h55, une enfant de 12 ans a été victime d’une tentative d’enlèvement, Place du Roi Albert 1er à Waremme.
    L’auteur se déplaçait à bord d’une camionnette blanche. Il est âgé entre 20 et 40 ans et est ventripotent. Il a les cheveux blonds, porte une barbe naissante claire et a d’épais sourcils. Il a un tatouage sur l’avant-bras gauche. Il portait une bague de couleur or à la main droite. Il s’exprime en français avec un accent.

    Deux précieux témoins sont intervenus.
    Il s’agit de deux jeunes filles. L’une d’elles se prénomme Charline. Elle est de corpulence mince et a les cheveux blonds portés en queue de cheval. Elle était vêtue d’un T-shirt, d’un jeans et d’une veste en jeans. Il est demandé à ces deux filles de se manifester auprès de la police, au 0800 30 300 ou avisderecherche@police.belgium.eu

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Police
  • Fraiture - Vandalisme. Une croix gammée sur la stèle érigée en hommage aux aviateurs US !

    Le Syndicat d’Initiative de Fraiture a porté plainte

     
    L’image a profondément indigné la population de Tinlot et d’ailleurs. Une croix gammée, ultime symbole du régime nazi, a été taguée sur la stèle de Fraiture, érigée en hommage aux aviateurs américains tombés sur place en décembre 1944.  
    Comme le montre la photo, le monument a vraisemblablement été tagué à l’aide d’une bombe de peinture en spray blanche, pour former une croix gammée (ou « svastika »), ultime symbole de l’idéologie nazie.
    L’inscription figurant sur la stèle est la suivante : « En hommage aux aviateurs américains abattus dans le ciel de Fraiture le 24-12-1994 ». Le symbole nazi recouvre la moitié gauche du message.
    Cet acte de vandalisme suscite l’indignation des Tinlotois, d’autant qu’il concerne un monument qui rend hommage à des héros des forces alliées de la seconde guerre mondiale, tombés au combat contre l’ennemi allemand.
    Par ailleurs, la date de cet acte coïncide avec l’élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis, ce qui pousse certains à penser que les motivations de l’auteur sont liées à l’événement de l’actualité de samedi.
    Ce n’est pas la première fois qu’un monument historique de la commune de Tinlot est concerné par un acte de vandalisme, à seulement quelques jours des commémorations du 11 novembre. Le 13 novembre 2013, 4 plaques commémoratives avaient été retrouvées cassées et descellées au pied du monument de l’Association des Porte- Drapeaux, rue du centre.
    Comme à l’époque, une plainte a été déposée suite à la dégradation de la stèle de Fraiture. C’est le Syndicat d’Initiative de Fraiture qui l’a déposée auprès de la police. Entre samedi et lundi, une personne anonyme s’est rendue sur place pour nettoyer le monument.
    Un drame de la WWII
    Située entre les villages de Fraiture et Seny, dans la rue du Tilleul, cette stèle rend hommage à l’équipage d’un brigadier B-17 (surnommé «Flying Fortress»), abattu dans le ciel de Fraiture en décembre 1944. Commandé par le brigadier général Frederick Castle, l’équipage était composé de 10 personnes. La moitié d’entre eux sont morts à cause du crash. Le monument comporte, en plus de la stèle, un panneau explicatif qui raconte en détails cet épisode dramatique de la seconde guerre mondiale.
     

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Incivilités, Rouspétances
  • Puis-je être poursuivi si je contamine quelqu’un au travail ou lors d’une soirée entre amis?

    Puis-je être poursuivi si je contamine quelqu’un au travail ou lors d’une soirée entre amis?
    Oui, vous pouvez être poursuivi si vous contaminez quelqu’un... mais il faut savoir le prouver, et c’est très compliqué.

    Capture d’écran 2020-11-04 à 19.12.29.png

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Justice
  • Tinlot, Marchin, Wanze: il avait escroqué des seniors pour subtiliser leur véhicule

    Il baratinait ses victimes en les mettant en confiance ou en touchant la corde sensible. Des faits qui se sont produits à Marchin, Tinlot, Seraing et Wanze.
    Sans domicile, il se rendait chez des personnes âgées pour recevoir ce dont il avait envie en promettant des échanges de bons procédés : promesse d’achat de véhicule, passage de la voiture à l’entretien, au garage, des accidents ne lui permettant pas de se déplacer. Après avoir eu ce dont il avait besoin, il ne revenait pas avec les véhicules en question.

    Une peine de sursis probatoire
    Son plan d’action a finalement pris fin au début du mois d’août. Corentin avait une nouvelle fois réussi à escroquer un couple de Wanzois en demandant l’autorisation de disposer de la voiture en prétextant un enfant malade, atteint du Covid, qu’il devait conduire absolument à l’hôpital. Un modus operandi tenté avec un Amaytois, moins enclin à le laisser partir de la sorte. Cette personne a alerté la zone de police Meuse-Hesbaye qui a pu interpeller le suspect dans la foulée. Les différents véhicules subtilisés ont depuis lors été restitués aux victimes.
    Le jeune homme a été condamné à 12 mois d’emprisonnement avec sursis probatoire. Devant le tribunal correctionnel de Huy, il avait déclaré vouloir s’en sortir.
    M.GI. La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Justice
  • Tinlot. Attention au lidar

    Capture d’écran 2020-10-26 à 17.59.21.png

    Levez le pied, le lidar du SPW est installé sur notre commune! 
    Photo N66 Zoning !
      Source
    Commune de Tinlot

     

    Imprimer Lien permanent 1 commentaire Catégories : Mobilité, Police
  • Port du masque: la consigne est bien suivie dans notre arrondissement. Aucun P-V

    Les zones de police de l’arrondissement de Huy-Waremme sont unanimes : les règles sanitaires imposées sont globalement bien respectées, pour l’ensemble de la population. Dans chaque zone, les patrouilles ont été renforcées et sont dédiées au respect des consignes. En effet, suite au dernier Conseil national de sécurité, de nouvelles mesures sont entrées en vigueur, avec pour objectif de freiner la recrudescence de nouvelles contaminations. Par endroit, le port du masque a été rendu obligatoire. Dans la zone de police Meuse-Hesbaye (Verlaine, Wanze, Engis, Amay, Villers-le-Bouillet, Saint-Georges), des arrêtés identiques ont été pris pour faciliter la tâche des policiers.

    « Les bourgmestres des différentes communes se sont concertés et ils ont pris le même arrêté. Le port du masque n’est rendu qu’obligatoire dans le centre de Wanze. Nous avons remis en place notre patrouille Covid mais on mise principalement sur les avertissements et la prévention. Dans le cas où l’on est face à des récidivistes, on n’hésitera pas à verbaliser. Mais le but est d’attirer l’attention. Jusqu’à présent, nous n’avons dressé aucun p.-v pour le non-port du masque », indique le commissaire Thierry Mopin.

    Une manière de travailler que partage les autres zones de police. A la zone de police Hesbaye (Berloz, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le-haut-clocher, Geer, Oreye, Remicourt, Waremme), c’est le même constat. « Il a été convenu qu’en cas de non-observation du port du masque, on donne un avertissement. La personne est alors identifiée. En cas de récidive, un p.-v est rédigé. On mise également sur la campagne de sensibilisation. Force est de constater qu’au niveau de la zone, les mesures sont globalement bien respectées. Nous saluons d’ailleurs l’attitude de la population hesbignonne. Les cafetiers respectent aussi », souligne le chef de zone André Jamers.

    « 99,9 % des gens respectent ! »
    A Huy, le port du masque est désormais obligatoire dans l’hyper-centre. Plusieurs fois par jour, des rondes de police sont effectuées. « Ce mercredi, nous sommes allés sur le marché à l’improviste. Tout le monde portait son masque à l’exception de deux personnes. Le port du masque est respecté à 99,9 % !», précise le commissaire Jasselette.

    Le chef de zone de la police Hesbaye-Ouest, Pascal Dodion a renforcé également ses équipes. « Nous sommes très présents sur le terrain. Nous n’avons aucune verbalisation à ce stade ». Rappelons qu’après 22h, la vente d’alcool est désormais interdite.

    Du côté de la police du Condroz, aucune des 10 communes n’a imposé le port du masque. Mais la police effectue tout de même des rondes régulièrement pour contrôler les mesures sanitaires. « Depuis le 12 mai, nous n’avons plus dressé de p.-v pour un non-respect du Covid-19. Les gens sont respectueux », conclut Yves Lizée, commissaire à la zone de police du Condroz.
    A.D. La Meuse

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Police
  • Les matches de foot interdits jusque fin août dans la zone Meuse-Hesbaye

    La préparation du futur championnat s’avère de plus en plus compliquée pour nos clubs. Alors que certains sont (ou ont été) à l’arrêt suite à des cas de coronavirus détectés au sein de leurs effectifs, une décision prise tombée ce vendredi matin va encore leur compliquer la tâche. En effet le collège de Police, composé par les six bourgmestres de la zone, a décidé d’interdire dès ce samedi toutes les rencontres prévues sur son territoire jusqu’à la fin du mois d’août.

    La Meuse Huy-Waremme

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Police