Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ouffet

  • Des nouvelles bornes de recharge pour vélos et voitures avec accès gratuit à Ouffet

    Dans le cadre de l’appel à projets de la Région wallonne POLLEC 2020 (Politique Locale Energie Climat), la commune d’Ouffet a obtenu des subsides pour installer une nouvelle borne de recharge pour voiture électrique ainsi que quatre bornes pour vélo sur son territoire.

    La nouvelle borne pour voiture sera installée sur la Grand-Place d’Ouffet et s’ajoutera à la première, installée sur le parking d’écovoiturage de la rue aux Oies.
    Les quatre bornes de recharge pour vélo seront placées dans les différents villages de la commune. À Ouffet, deux bornes seront installées : une sur la Grand-Place et l'autre au-dessus de la Sauvenière. Les deux bornes restantes seront placées à la nouvelle salle d’Ellemelle et à l’école de Warzée. 
    Article complet à lire dans La Meuse

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Mobilité, Ouffet
  • Le viticulteur ouffetois a réalisé sa première production pour les «Vins de Temme»!

    B9727080013Z.1_20210518201131_000+GMQI5ENV0.1-0.jpg

    Bertrand Conchin a récolté les premières grappes de son vignoble en septembre dernier. Après fermentation, le viticulteur de 33 ans a pu déguster les premiers litres de sa récolte. Une petite production qui n’est pas destinée à la vente mais qui prépare la production de l’année prochaine. Il prévoit de vendre ses bouteilles dès l’été 2022.

    Une centaine de litres, c’est la quantité de vin que Bertrand Conchin a réussi à produire deux ans seulement après l’installation de son vignoble de 2000 m² à Ouffet. « C’était la première année que je pouvais faire quelque chose » explique le viticulteur. « Je voulais tester une première production afin de me faire la main et voir quel goût aurait mon vin » ajoute-t-il.

    Son vignoble étant encore jeune, Bertrand n’a pu récolter qu’une grappe sur chacun de ses 1000 plants. « Sur les 1000 grappes que j’ai vendangées, je n’ai pu en exploiter que 500 qui avaient une vigueur assez importante. Ça m’a permis de réaliser 120 litres de jus. Avec tout ça, j’ai pu faire 30 bouteilles de vin blanc pétillant qui doivent encore fermenter une année » ...lire la suite dans La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Economie locale Condroz, Ouffet