Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Loisirs

  • Les bibliothèques de la Province de Liège vont fermer leurs portes

    Capture d’écran 2020-12-28 à 15.56.25.png

    https://www.provincedeliege.be/fr/bibliotheques

    Du 31 décembre prochain au 17 janvier 2021, les bibliothèques publiques en province de Liège afficheront portes closes.
    Rien à voir ici avec la crise sanitaire : le réseau des bibliothèques de la Province travaille en fait sur un nouveau projet de portail virtuel qui permettra aux lecteurs d’accéder à l’ensemble de son catalogue et à de nombreux autres services en ligne. Durant cette fermeture, aucun service ne sera accessible.
    « Nous vous invitons dès lors à prendre vos dispositions pour tout ce qui concerne l’emprunt et le retour des documents », indique la Province.
    « Conscients des désagréments que cette fermeture peut engendrer, nous sommes certains que vous serez conquis par les nouveaux avantages du nouveau portail : performant, rapide, complet, agréable d’utilisation!»
    La Meuse H-W du 16 déc.

  • Le pass Visit Wallonia prolongé jusqu’aux vacances de Pâques

    Suspendu à cause du second confinement. Le Pass Visit Wallonia prolongé jusqu’aux vacances de Pâques

    Capture d’écran 2020-12-23 à 10.31.40.pngToutes les infos sur https://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/119/pass-visit-wallonia

     
    L’année 2020 a été très particulière. La Wallonie a peut-être été considérée comme une destination par défaut. En 2021, elle doit devenir une destination de choix. Nous devons fidéliser les nouveaux clients. Nous avons mené une étude en trois temps sur la clientèle. En septembre, 65 % des visiteurs donnaient une note de 8 à 10/10 à la destination Wallonie, contre 53 % en mars. Cela veut dire que les gens en ont gardé un bon souvenir.
    Comment fidéliser ?
    Un travail doit être effectué sur l’offre touristique afin de l’améliorer et de la rendre plus intégrée. Il faudra mettre en valeur des sites et des attractions de plus petites dimensions. Ils font partie de notre terroir et peuvent enrichir l’offre. Je pense aussi à la manière dont on peut valoriser nos sites Unesco. Et puis, la digitalisation est fondamentale. Nous venons de lancer une étude stratégique dont les résultats sont attendus dans six ou sept mois.
    Sur quoi porte cette étude ?
    Comment améliorer les réservations en ligne, promouvoir le produit… La digitalisation doit aussi servir d’outil d’aide à la gestion pour les opérateurs. En 2020, nous avons lancé la marque Visit Wallonia qui est appelée à se renforcer en 2021. Il faudra la diriger vers les nouveaux modes de communication et développer un véritable réseau d’ambassadeurs.
    La digitalisation va-t-elle aussi passer par des supports pour les balades ?
    L’aspect nature et l’espace motivent les touristes en premier lieu. Il y a très peu de parcours pour les GPS vélo. On les trouve pour la plupart sur des sites qui ne dépendent pas de la Wallonie. C’est donc à développer. La digitalisation va servir de ciment entre toute une série d’éléments et améliorer l’accueil.
    À propos de Visit Wallonie, on en est où avec le pass qui a été suspendu ?
    Pour les 20.000 premiers émis en octobre, ils seront prolongés jusqu’à la fin des vacances de Pâques. Beaucoup de personnes demandaient d’avoir le choix entre les activités. Avec le second confinement, il ne restait plus que les musées et une partie des gîtes. Pour les 40.000 pass restant nous les lancerons en fonction des conditions sanitaires.
  • L’auteur amaytois Nicolas Nys sort un troisième livre en seulement 3 mois

    Cela fait longtemps que Nicolas Nys, assistant social amaytois, prend du plaisir à raconter des histoires. Mais c’est seulement en septembre 2020 qu’il a osé publier pour la première fois, deux livres d’un coup : « Les Contes de la Sorcière Rose » (trilogie fantastique en 13 contes) et « Sky Girl » (l’histoire d’une super-héroïne qui se déroule en partie à Amay).

    À peine 3 mois plus tard, le prolifique auteur revient déjà avec le deuxième tome de la trilogie de la Sorcière Rose, qui se déroule toujours dans l’univers de Tadorannia. « J’apporte la fin de l’histoire sur la Princesse Lily, mais aussi des précisions sur le monde, avec plus de provinces à explorer et un combat naval avec de la magie », raconte avec enthousiasme Nicolas Nys. « Alice, la Sorcière Rose, développe ses pouvoirs et les femmes sont mises en avant ».

    Autre nouveauté, l’écrivain amaytois a eu l’occasion de signer un contrat chez Fawkes Editions à Waremme pour un autre livre qui se déroulera lui aussi dans l’univers de Tadorannia, à une époque plus tardive que celle des contes. En attendant, le troisième et dernier recueil des Contes de la Sorcière Rose s'intitulera « La Révolte d’Émilie Brendenbourg » et devrait sortir à Pâques.
    « Je n’ai pas de distributeur à ce stade, donc je démarche moi-même chez les libraires. Parfois c’est non, car il faut de la place pour Obama… mais c’est assez souvent oui ! ».
    Les livres de Nicolas Nys sont disponibles à Amay, Huy, Engis, Villers-le-Bouillet, Nandrin, Saint-Georges, Verlaine, Ouffet, Waremme, Fexhe et Crisnée et la librairie Noël à Nandrin.
    Le nouveau recueil des Contes de la Sorcière Rose est disponible en précommande.
    P.Tar. La Meuse H-W
    Plus d’infos : « Nicolas Nys » sur Facebook.

  • Tinlot s'étincelle 2020. Grand concours de décorations et d'illuminations des façades !

    130666685_207755237482762_4022591708469490872_o.jpg

    Participez au concours de la plus belle façade de Noël 2020 !!
     À vos illuminations et décorations !!
    ⭐️ Qui ? : Les citoyens (personnes physiques) de la Commune de Tinlot
    ⭐️ Comment ? : Envoyer un mail à admin@tinlot.be avec les éléments suivants : Tinlot s’étincelle 2020 - Nom, prénom, adresse - une ou plusieurs photos des décorations et illuminations
    ⭐️ Quand ? : Votre participation doit être envoyée au plus tard pour le 15 décembre 2020
    ⭐️ Conditions ? : Vos décorations seront visibles de l’espace public du 15 décembre 2020 au 1er janvier 2021 de 18h00 à 23h30
    ⭐️ Critères d’évaluation : l’effet d’ensemble, l’originalité, le soin apporté aux installations, la recherche de minimiser l’empreinte carbone
    ⭐️ Prix : 1er prix : 250 euros - 2ème et 3ème prix : 150 euros
    Le règlement complet du concours sur : https://www.tinlot.be/.../grand-concours-tinlot...
     
    L'administration communale de Tinlot a déjà initié le mouvement avec de nouvelles illuminations pour la fin de l'année sur la maison communale!

    DSC_3801.jpeg

    "Tinlot s'étincelle 2020"  Source
     
  • Wallonie. Législation actualisée sur la pêche fluviale

    Le gouvernement wallon a décidé de modifier la législation relative à la pêche fluviale, à la gestion piscicole et aux structures liées au secteur afin d’actualiser et de clarifier les règles pour l’ensemble de la communauté halieutique.

    Capture d’écran 2020-12-05 à 18.53.03.pngConcrètement, les définitions des techniques de pêches seront désormais précisées, des modifications seront apportées au calendrier des pêches, de nouveaux poissons seront interdits de pêche et de nouvelles règles seront fixées concernant les modalités des concours, les outils proscrits, les conditions de détention, du transport et de la vente des poissons...

    Deux nouveaux permis de pêche verront par ailleurs le jour : le permis ’C’ (pour la pêche de nuit à la carpe) et le permis ’L’ (pour la pêche en barque dans le Lac de la Plate-Taille).

    « La pêche fait partie intégrante de tout un écosystème – on compte traditionnellement 65.000 pêcheurs annuels en Wallonie, chiffre passé à 80.000 avec la crise sanitaire – qui nécessite d’évoluer et de s’adapter en fonction de la qualité des cours d’eaux, des pratiques de pêche et de la population des poissons en Wallonie », a commenté le ministre wallon en charge de la Pêche, Willy Borsus. 
    La Meuse

  • Une nouvelle passerelle sur le Néblon bientôt opérationnelle à Hamoir

    Pour rejoindre Durbuy.
    Pour rejoindre Durbuy. - D.R.
  • Cyclistes: Le balisage du réseau points-nœuds arrive dans le Condroz

    Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe, un point-nœud est un croisement de routes où se trouve un panneau numéroté qui guide votre parcours en vous indiquant la direction à emprunter. La distance moyenne entre chaque point-noeud est de 5 à 8 km.

    Avant d’enfourcher votre vélo, vous allez sur internet pour choisir préalablement un parcours prédéfini (15, 20, 25, 30...km), ou alors, vous créez vous même un itinéraire personnalisé en sélectionnant les point-nœuds de votre choix. Vous n’avez plus qu’à suivre la succession de numéros indiqués.

    Le balisage du Condroz sera d’autant plus important qu’il permettra de mettre en relation les RAVeL de la ligne 126 et de l’Ourthe. Par la même occasion, le réseau point-nœuds de la province de Liège sera désormais connecté à celui de la province de Namur.

    Après cela, la prochaine phase d’avancement du réseau à Huy-Waremme consistera à relier le réseau de la Basse Meuse (au niveau de Liers) à celui de la Hesbaye au niveau de Fexhe-le-Haut-Clocher et de Wanze, et celui du Condroz via les RAVeL de la Meuse et de la vallée du Hoyoux.

    Envie de vous lancer ? www.liegetourisme.be/pointsnoeuds.

    La Meuse H-W

  • Découvrez les Journées du Patrimoine "Nature" 2020 les 12 et 13 septembre

    xxxxx

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.39.24.png

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.37.15.png

    • Découvrez les activités 2020 en surfant sur notre programme en ligne . L’inscription est obligatoire pour toute activité.
    • En-dessous de chaque activité, il y a 2 rectangles roses : ajouter à mon panier d’activités et réserver des tickets. C’est sur ce dernier qu’il faut cliquer (attention, le panier n’effectue pas de réservation)
    • Vous êtes maintenant sur le site de réservation : vous pouvez choisir vos visites et animations diverses. Sélectionnez le nombre de tickets (maximum 5) pour le jour et le créneau horaire de l’activité à laquelle vous souhaitez participer
    • Remplissez les différents champs demandés pour le tracing, pour votre propre ticket et celui de toutes les personnes qui vous accompagnent. Pour cela, cliquez sur billet suivant (attention, tous les champs sont obligatoires – ne pas mettre d’espace, ni d’autres signes dans les numéros de téléphone)
    • Finalisez l’inscription. Vous recevez alors un mail avec votre ticket
    • Fermez la fenêtre de réservation et continuez à consulter le programme en ligne
    • Les organisateurs ne peuvent ni vous renseigner sur les inscriptions ni les introduire dans le système
    • Les inscriptions se font du 29/08 au 10/09 midi.

    Pour rappel, quelques changements ont dû être introduits et les conditions habituelles ont été adaptées pour cette édition particulière :
    - il n’y a pas de brochure-programme imprimée
    - la soirée inaugurale du vendredi ne sera pas non plus organisée
    - dans la continuité des mesures de tracing, la réservation est obligatoire pour toutes les activités.

    Malheureusement, aucune personne non inscrite ne pourra visiter de façon inopinée un site. La lutte contre le covid-19 est l’affaire de tous. Moins de spontanéité, certes, mais plus d’organisation : pas de files, la garantie d’accéder à l’activité choisie et une visite en toute sécurité dans un environnement maîtrisé.

    Que pourrez-vous découvrir cette année ?

    Le programme de cette édition ne vous décevra pas. Nous vous avons promis du vert. Il y en aura partout. Des parcs et des jardins, bien sûr ; des sites naturels, classés ou repris aux inventaires ; des arbres remarquables… Ce ne sont pas moins de 200 activités qui ont pu être maintenues malgré les conditions imposées par le Gouvernement dans la lutte contre la Covid-19.

    >> DÉCOUVREZ LE PROGRAMME COMPLET 

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.36.57.png

  • Covid-19 Huy-Waremme. Des dérogations « possibles » pour certains événements

    Idem pour le mayeur de Hannut, Manu Douette (MR), qui n’est a priori pas contre les dérogations. « Il faut retrouver un peu de l’animation. On va analyser chaque dossier en fonction des obligations sanitaires, à savoir de la distanciation sociale et du port du masque ». Selon lui, il faudrait cependant davantage privilégier les petits événements en plein air, comme le « dévernissage » du Centre culturel qui aura lieu le mois prochain devant la maison communale.
    Pour rappel, on ne compte plus les annulations d'événements de la région (festival Les Granges, Nandrin festival, Modave September Fest'…)… et le doute semble déjà planer autour des festivités de fin d’année.

    Ro.Ma. La Meuse H-W

  • On peut de nouveau se baigner dans l’Ourthe à Hamoir et à Ferrières

    Depuis le 10 août, il était interdit - pour les humains comme pour les animaux - de se baigner dans l’Ourthe sur le territoire des communes de Hamoir, Ferrières, Esneux et Comblain-au-Pont. Les 4 communes avaient imposé cette interdiction d’une même voix suite à un avertissement du Centre régional de crise de Wallonie concernant la présence de cyanobactéries dans l’Ourthe, sur la portion allant d'Esneux à Ferrières.
    Semblables à des algues bleues, ces bactéries photosynthétiques sont naturellement présentes en eaux douces et sécrètent des toxines pouvant causer des troubles de la santé chez l’homme et les animaux. Les effets les plus communs sont les irritations de la peau, maux de tête, nausées et gastro-entérites. La prolifération de ces algues ayant été favorisée par les températures élevées et le faible niveau de l’eau, les communes avaient préféré miser sur la sécurité en interdisant purement et simplement la baignade dans l’Ourthe.

    « Aucune analyse ne permet d’interdire »
    Ce vendredi matin, le bourgmestre de Hamoir, Patrick Lecerf, a annoncé que sa commune et celle de Ferrières levaient l’interdiction de baignade. Comblain-au-Pont et Esneux préfèrent quant à elles maintenir cette interdiction pour le moment.

    « Une analyse de l’eau est revenue négative la semaine dernière. Il n’y a donc plus rien d’objectif pour interdire la baignade », affirme le bourgmestre de Hamoir. « On nous a annoncé que d’autres tests seraient réalisés mais nous n’avons plus d’infos de la part de la Région wallonne depuis vendredi dernier. ».
    Même s’il estime que le principe de précaution qui a été appliqué était raisonnable, le mayeur de Hamoir considère qu’il n’y a plus assez d’éléments objectifs pour maintenir l’interdiction, d’autant qu’aucun cas de maladie liée à l’eau de la rivière n’a été recensé dans sa commune. « D’autre part, il a plu et la température est revenue à la normale, ce qui réduit le risque », ajoute Patrick Lecerf.

    Baignade autorisée en amont à Durbuy
    En amont du cours d’eau, dans la commune de Durbuy, l’interdiction de baignade n’a pas été prise et de nombreuses personnes ont profité de l’Ourthe ce mercredi. « Il ne faut pas interdire pour interdire, surtout si quelques centaines de mètres en amont, des centaines de personnes sont dans l’eau sans que ça ne pose de problème... », ajoute Patrick Lecerf.

    Cette levée d’interdiction ne veut pas pour autant dire qu’on peut faire n’importe quoi. Des zones de baignades officielles sont prévues par les communes et lorsqu’on s’aventure en dehors, c’est à ses risques et périls.
    Rappelons également un conseil de base prodigué par les Stewards de l’Ourthe : il faut toujours bien se laver les mains après la baignade, surtout avant de toucher de la nourriture.
    La Meuse H-W

  • Il filme le Condroz depuis une montgolfière!

    Pour l’été 2020, la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse voulait marquer les esprits avec une nouvelle attraction hors-du-commun. C’est ainsi qu’en juillet et en août, les premiers voyages en montgolfière au dessus de l’arrondissement Huy-Waremme ont eu lieu.

    Le Hutois Maxime Alexandre fait partie des premiers chanceux à avoir pu goûter à cette expérience unique. Auteur du blog « Trekking et Voyage », ce passionné d’aventures est suivi par plus de 30.000 personnes sur Facebook, 18.000 sur Instagram et 20.000 sur son site web. Même s’il n’apprécie guère l'appellation « influenceur », il reconnaît que son but est de partager ses découvertes pour inspirer d’autres personnes et les inviter à en profiter aussi, comme ici avec la montgolfière.

    « Quand la Maison du Tourisme m’a proposé de survoler les terres que je fréquente depuis ma plus tendre enfance, de voir la nature du Condroz depuis le ciel, j’ai immédiatement accepté », se souvient-il. « On a décollé du château de Modave le 22 juillet avec mon vidéaste pour une heure de vol. J’ai adoré l’expérience et on va lui offrir une belle visibilité. »

    Lumières magnifiques et impression de léviter
    Aidé par la météo radieuse du jour du vol, Maxime Alexandre se souvient en avoir pris plein la figure dans les 30 secondes qui ont suivi le décollage. « On s’est très vite retrouvé à une centaine de mètres d’altitude et j’ai pu profiter des lumières magnifiques du coucher de soleil sur le domaine et la réserve naturelle. On quitte le sol tout doucement, en ayant l’impression de léviter. C’est lent et doux, mis à part le léger choc de l’atterrissage. »

    Pendant une heure, le ballon transporte sa quinzaine de passagers - séparés dans des boxes en osier de 3-4 personnes - avant d'atterrir et de ramener les voyageurs au point de départ à l’aide d’un car. Certes inoubliable, l’expérience vous coûtera tout de même 120€, un bon plan selon l’expert en voyages.

    Quid du vertige ?

    Même s’il souffre de plus en plus du vertige avec l’âge - notamment en escaladant l’escalier en colimaçon de la collégiale de Huy -, Maxime Alexandre affirme qu’il n’a ressenti aucun vertige dans la nacelle. « C’est très doux et on est stable. Le pilote maitrise parfaitement sa montgolfière comme s’il conduisait un caddy de supermarché. »

    En tout cas, les lumières du soleil couchant, les troupeaux et la nature vus d’en haut confèrent au voyage son lot de sensations uniques, « un luxe », d’après l’influenceur. Malheureusement, le dernier vol programmé aura lieu en septembre et affiche complet.

    Plus d’infos : www.terres-de-meuse.be/vol-en-montgolfiere

    Blog de Maxime : www.trekkingetvoyage.com

    Article de Pierre Targnion dans La Meuse H-W

  • Offrez votre jardin comme espace de bivouac !

    Welcome To My Garden est un réseau de citoyen.ne.s offrant leur jardin comme espace de bivouac gratuit pour des voyageurs et voyageuses adeptes du slow travel.

    Capture d’écran 2020-08-05 à 09.02.24.png

    Capture d’écran 2020-08-05 à 09.05.08.png

     

    Étape 1: Inscrivez-vous pour devenir ou trouver un.e hôte
    Souhaitez-vous accueillir dans votre jardin? Ajoutez-le sur la carte. Si vous cherchez un jardin où poser votre tente, cliquez sur "Explorer la carte" et contactez un.e hôte. Mettez-vous d’accord sur une date et c’est parti!

    Étape 2: Planifiez votre voyage
    Préparez votre itinéraire. Après s’être mis.e d’accord avec votre hôte, marchez ou rendez-vous à vélo jusqu’au jardin.

    Étape 3: Plantez votre tente et profitez-en!
    Passez une nuit calme, amusez-vous avec vos ami.e.s, votre famille ou discutez avec votre hôte, selon les préférences de chacun.e. Continuez votre randonnée pédestre ou cycliste le lendemain. Et surtout, amusez-vous!

    Tous les détails: https://welcometomygarden.org/

  • Huy: des visites gratuites des ruines du château de Beaufort chaque dimanche d’août

    Tous les dimanches du mois d’août à 14 heures, une visite guidée des ruines du château de Beaufort à Ben-Ahin (Huy) sera organisée gratuitement au départ de l’Ecomusée, avenue de Beaufort. Habituellement inaccessible au public - le site est privé -, ce monument datant de la fin du XIIe siècle édifié sur un éperon rocheux dominant la Meuse ouvre exceptionnellement ses portes au public.
    C’est l’occasion de profiter d’une sortie culturelle en plein air sur un site historique inédit ayant jadis servi de bastion pour la principauté de Liège lors des affrontements contre le comté de Namur. Il fut détruit en 1554 par les Français et il ne reste aujourd’hui que les vestiges d’un impressionnant donjon.

    Port du masque et groupe limité
    « On monte à pied jusqu’au château en racontant comment et pourquoi il a été construit. Une fois sur le site, on suit tout un parcours à travers les différentes zones comme la cour basse, la cour haute et le donjon, entrecoupé d’explications historiques », explique la guide de l’Ecomusée, Virginie Karikese.
    Les deux seules conditions à respecter pour profiter de cette visite entièrement gratuite ? Réserver à l’avance et accepter de porter le masque pendant les deux heures de la balade. Les groupes seront limités à 20 personnes pour respecter les mesures sanitaires liées à la crise du coronavirus. « Dimanche, la première visite s’est très bien passée et les gens ne se sont pas du tout plaints du masque, » assure la guide. « Il y a beaucoup de monde en Belgique cet été donc il est essentiel de réserver. J’ajouterai des dates supplémentaires si les visites ont beaucoup de succès. »

    >Infos et réservation : 085 21 13 78 (Ecomusée)
    La Meuse H-W

  • Deux Ours fait sa Jam ! La soirée de ce jeudi 30 est annulée

    Capture d’écran 2020-07-28 à 22.05.33.png

    Après juillet… TOUS les DERNIERS JEUDIS du mois, "Deux Ours fait sa Jam!"… Malheureusement l'actualité liée au Covid-19 nous oblige à éviter actuellement tous les rassemblements. L’évènement est donc annulé. 
    Facebook

     

  • Huy-Waremme. Des cailloux voyageurs colorés se cachent dans nos villages

    Avec la pandémie, les parents ont dû redoubler d’efforts pour trouver des activités pour occuper les enfants et ils ont encore énormément d’énergie à dépenser. La Hutoise Cindy Burlet (39), cette maman de 4 enfants a trouvé une activité originale pour occuper son fils cadet, Ethan (7) : les cailloux voyageurs.

    Posé sur un banc.
    Posé sur un banc. - DR

    « J’ai par hasard découvert le concept sur les réseaux sociaux et en cherchant un peu j’ai trouvé l’idée hyper originale pour les enfants », souligne la maman. « On prend souvent le temps de se balader mais il est vrai que les enfants perdent vite patience. Ici, les cailloux voyageurs donnent une autre dimension à la promenade. Cela leur donne un objectif, ça développe leur curiosité et leur attention. C’est lui qui réclame les balades maintenant. C’est un concept aussi créatif que ludique auquel on se prend nous-même au jeu ».

    Une dizaine de cailloux
    Le principe des cailloux voyageurs est simple et consiste à peindre des pierres avec de jolis motifs pour ensuite les dissimuler dans des endroits clés du paysage. « On utilise de la peinture et du vernis, de la peinture acrylique ou encore des marqueurs indélébiles. Les enfants signent de leur prénom et leur code postal. Ensuite, durant une promenade, on les dépose pour qu’ils soient trouvés et on partage les photos sur le groupe Les Cailloux Voyageurs », explique Cindy dont le fils a déjà confectionnés une dizaine de cailloux.

    "La chasse aux cailloux des petits loups" fait fureur à Fraiture
    (Blog Tinlot, 17 juin)

    Capture d’écran 2020-06-16 à 15.57.30.png
    Voir les articles sur Tinlot:
    "La chasse aux cailloux des petits loups" fait fureur à Fraiture
    Fraiture. "La chasse aux cailloux des petits loups": mode d'emploi !

    Oreye, Marchin, Huy, Ben-Ahin, Amay, Oteppe, Geer, Waremme et dans de nombreuses communes de l’arrondissement (voir l'article sur Fraiture), des cailloux attendent d’être trouvés pour voyager. « Le but une fois qu’on trouve un caillou, c’est de le prendre en photo et de le cacher dans un autre endroit, une autre commune, ville ou même un autre pays », complète la Hutoise. Certains voyagent déjà du côté de Spa et même en France.

    Un groupe régional
    Sur Huy-Waremme, on compte même notre propre groupe où partager les aventures des pierres voyageuses, Les Cailloux Voyageurs d’Amay. Ouvert en juin dernier, il compte déjà près de 200 membres et de nombreux partages de destinations. « C’est plaisant pour les enfants de voir tout le chemin que parcoure leur caillou », conclut Cindy.

    La.Ma. La Meuse