Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Action Jobs étudiant

    Le mercredi 22 février de 12h à 17h, Infor Jeunes Huy ouvrira ses portes et accueillera les jeunes pour les aider à (re) faire leur CV, écrire leur lettre de motivation, consulter des offres, faire une simulation d’entretien d’embauche, découvrir tous les tuyaux utiles dans la recherche d’un job et, surtout, pour leur en apprendre un peu plus sur les lois qui entourent le job étudiant.

    INFOR JEUNES HUY ASBL
    Quai Dautrebande 7
    4500 HUY
    Tél. 085/21.57.71

    inforjeuneshuy@gmail.com
    Permanences : du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30

    capture ecran 2017-02-12 à 14.59.57.jpg

    Envie d’avoir un peu d’argent cet été ? Tu as peur de t’ennuyer et tu as envie de travailler ? La campagne « Action Job étudiant » du réseau Infor Jeunes pourra te donner toutes les clés pour t’aider dans ta recherche d'un job étudiant !

    En quoi ça consiste?

    Chaque centre Infor Jeunes propose des actions différentes. Tu peux, par exemple, trouver de l’aide dans la rédaction de ton CV et ta lettre de motivation. En effet, tu pourras recevoir des conseils et astuces, identifier les différents éléments à ne pas oublier, soigner la présentation et parfois même les imprimer sur place. Tu peux aussi trouver des conseils pour l’entretien d’embauche ou encore réaliser une simulation devant un professionnel. 
     
    Les centres Infor Jeunes t’informent également sur la législation concernant le job étudiant : les 475 heures de travail (nouveauté 2017), les éventuelles répercussions du job étudiant sur les allocations familiales et les impôts, le salaire, le contrat, etc.
    Tu pourras aussi consulter des offres de job dans la plupart des centres. Certains centres disposent d’un lecteur de carte d’identité, tu peux donc obtenir ton attestation "student@work" qui permet de savoir combien d'heures il te reste à travailler. Pour cela, n’oublie pas ta carte d’identité et ton code PIN ! 
     
    Nouveau : tu peux également télécharger l'app sur ton téléphone ! Il suffit de te connecter une seule fois et tu peux accéder à tes données pendant 2 mois ! L'app existe pour IOS et Android. 
     
    Les professionnels (enseignants, éducateurs, assistants sociaux, directeurs, etc.) peuvent également faire appel au réseau Infor Jeunes pour des animations ou des séances d’information sur ce thème. 
     
    Afin d’aider au mieux les jeunes, certains centres sont amenés à collaborer avec d’autres institutions liées à l’emploi comme le Forem, des agences intérim, des jobs coachs ou encore des employeurs. 

    D'où vient ce projet?

    Chaque année, les 15 centres du réseau Infor Jeunes se rassemblent afin de se rencontrer, partager leurs expériences de travail, discuter de leurs projets et thématiques, leurs outils ainsi que  du travail au quotidien. 
    C’est lors d’une de ces rencontres qu’a émergé l’idée de réaliser une action commune à tous. Bien qu’Infor Jeunes travaille sur de nombreux projets, c’est le job étudiant que le réseau a choisi de mettre avant. 
    Tu peux ainsi trouver une brochure gratuite et un site Internet actionjob.be communs à tous les centres.

    Où et quand?

    De février à avril, période idéale pour trouver un job étudiant, il y a toujours une action qui se déroule dans le centre Infor Jeunes près de chez toi ! Rejoins-nous à Arlon, Ath, Couvin, Eupen, Hannut, Huy, Malmedy, Marche, Mons, Namur, Nivelles, Saint-Vith, Tournai, Verviers, Waterloo ou dans l’une de nos permanences d’information décentralisée.

    Plus d'infos?

    Pour connaitre les détails des actions menées près de chez toi, rends-toi sur www.actionjob.be
    Imprimer Lien permanent Catégories : Emploi
  • Prochain Repair Café: Modave (le samedi 25 février) et Clavier (samedi 18 mars)

    capture ecran 2017-02-12 à 14.45.44.jpg

    Samedi 25 février de 13 à 17h salle du Bois Rosine
    Une organisation de la CLDR de la commune de Modave
    Renseignements: Martine Solbreux 085/41 02 20 Ext.7

    Affiche repair 2017-03.jpg

    Imprimer Lien permanent Catégories : conseils pratiques, Consommation
  • Football. Bonne reprise pour Fraiture Sport à Warnand, malgré une courte défaite 2-1

    capture ecran 2017-02-12 à 19.46.34.jpgUn bon match de Football, un pénalty raté, les Fraiturois aurait mérité mieux ce dimanche à Warnand. Ils se sont finalement inclinés sur le score de  2-1.
    Les joueurs vont se concentrer maintenant sur le derby contre Ouffet le week-end prochain à Fraiture.

    Imprimer Lien permanent Catégories : Sport R. Fraiture Sp
  • Le Tinlotois Pol Hartog devient Conseiller Provincial après la démission de Georges Pire

    capture ecran 2017-02-11 à 19.40.34.jpgDémission de Georges Pire (MR): le Hannutois Jean-Claude Jadot devient vice-président du conseil provincial et le Tinlotois Pol Hartog devient Conseiller Provincial.

    Près d’une semaine après une réunion avec le président du MR Olivier Chastel qui lui avait demandé de réduire le nombre ses mandats « avec un maximum de trois mandats », sans lien avec Publifin et Nethys, Georges Pire a finalement annoncé ce samedi matin, par voie de communiqué, qu’il démissionne de tous ses mandats publics.
    Il met ainsi fin à son mandat de conseiller provincial, quittant dans le même temps son poste de vice-président du conseil provincial de Liège.

    1864674861.jpeg« Après 35 ans de vie d’élu, on doit pouvoir faire face à une exposition médiatique, quelle qu’elle soit, même si ce n’est pas toujours facile. (…) C’est difficile pour l’ensemble des mandataires de ma famille politique. Afin de leur permettre d’exercer leurs fonctions en toute sérénité, j’ai décidé de mettre fin à mon mandat électif de Conseiller provincial de Liège », explique ainsi Georges Pire dans ce communiqué.

    Daniel Bacquelaine, le président provincial du MR a « salué la décision prise par Georges Pire de démissionner de l’ensemble de ses mandats. » Très critiqué ces dernières semaines dans le cadre du scandale Nethys-Publifin, le conseiller provincial Georges Pire (MR), a annoncé samedi sa démission de son poste de conseiller provincial à Liège.
    Il sera remplacé par le Tinlotois Pol Hartog au conseil provincial et par le Hannutois Jean-Claude Jadot à la vice-présidence de celui-ci, indiquent les instances liégeoises du MR.

    capture ecran 2017-02-11 à 19.49.08.jpg

    Cité dans le dossier Nethys-Publifin, société au sein de laquelle il a assuré la vice-présidence, Georges Pire est réputé pour avoir cumulé de nombreux mandats. Il en comptabilisait pas moins de 42 en 2005. En 2015, il lui en restait 29, dont des représentations à la Sofico, la SPI ou chez EDF Luminus.

    Ingénieur civil de formation, Georges Pire a siégé comme député provincial liégeois durant trente ans, jusqu’en 2015. Pour ses 17 mandats rémunérés, l’ancien homme fort du MR hutois percevait près de 310.000 euros brut par an, somme de laquelle il restituait 25 euros par mois à son parti.
    (Belga) La Meuse en ligne.

    Imprimer Lien permanent Catégories : Commune actualité, Vie politique
  • Football P3A. Fraiture Sport se déplace à Warnant ce dimanche

    Après un match remis le dernier w-e, la reprise pour Fraituure Sport, aura lieu ce dimanche à Warnant à 15h.

    capture ecran 2017-02-11 à 20.40.44.jpg

    Imprimer Lien permanent Catégories : Sport R. Fraiture Sp
  • Des Wallons victimes du mauvais état des routes. 3 millions d'euros d'indemnisation en 2016 !

    L’année dernière, le Service public de Wallonie a versé 556.683 euros à des conducteurs mécontents. Leur véhicule a subi des dégâts à la suite de l’état de la voirie régionale. «En tout, nous avons reçu 165 plaintes jugées recevables. C’est moins qu’en 2015 (201) ou en 2014 (395)», explique Laurence Zanchetta au SPW.

    capture ecran 2017-02-10 à 18.58.13.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ces dernières années, la procédure a été modifiée pour dissuader les fraudeurs potentiels de faire passer un simple accident de la route en perte de contrôle à cause du revêtement endommagé.
    «Pour introduire un dossier, il faut obligatoirement un procès-verbal de la police», souligne la porte-parole. Le record de plaintes recevables date de 2011: 1.652 dossiers pour un préjudice total de 849.102 euros, soit une moyenne de 514 euros par sinistre indemnisé. Aujourd’hui,le dédommagement moyen par sinistre est de 3.373 euros, contre 2.585 euros en 2015 et 1.160 en 2014. Visiblement, les frais de garagiste coûtent de plus en plus cher.
    Toutes ses sommes concernent des transactions à l’amiable entre le Service public de Wallonie et les plaignants. Par ailleurs, le SPW a dû payer, en 2016, 2.052.480 euros à la suite de décisions des tribunaux. «La justice est saisie lorsque la personne n’est pas d’accord avec le montant que nous proposons ou parce que sa plainte n’a pas été jugée recevable. Un procès est systématiquement organisé lorsqu’il y a eu des blessés ou des morts lors du sinistre», précise Laurence Zanchetta.
    GARE À LA VÉGÉTATION
    Les nids-de-poule ne sont pas les seuls en cause. L’année dernière, le SPW a ainsi été sanctionné par la justice parce que la végétation avait empêché un motard de voir l’arrivée d’une voiture et donc d’éviter d’être percuté.
    En 2016, le SPW a été condamné à 69 reprises. Le dédommagement moyen était de 29.749 euros. C’est plus qu’en 2015 (une moyenne de 16.126€ pour un total de 98 condamnations) mais moins qu’en 2014 (32.291 euros pour 89 condamnations). La facture peut s’alourdir considérablement en cas de décès ou de blessures graves. Comme pour les plaintes traitées à l’amiable, nous sommes loin des records atteints en 2011. À l’époque, 170 procès s’étaient soldés en défaveur du SPW qui avait dû débourser au total 4.592.134 euros. Depuis lors, de nombreux travaux d’entretien et de rénovation ont été menés le long du réseau routier wallon. Le risque d’avoir des dégâts en roulant a diminué.
    Ces montants ne concernent que les voiries gérées par le Service public de Wallonie. La Sofico qui s’occupe des autoroutes et des 2X2 bandes devrait publier bientôt ses chiffres. Les années précédentes, ils tournaient aux alentours de 400.000 euros. La facture finale pour les deux réseaux devrait donc atteindre 3 millions.
    YANNICK HALLET La Meuse du 8 février.

     

    Imprimer Lien permanent Catégories : Mobilité
  • Tinlot. Les inscriptions pour Mobitic (initiation à l'informatique) sont déjà clôturées !

    Suite au toute boîte distribué cette semaine, la commune signale que les les inscriptions sont déjà clôturées !
    La découverte de l'informatique attire  toujours autant les aînés.

    mobitic foler 2017_Page_1.jpg

     

    Imprimer Lien permanent Catégories : Aînés
  • ASBL Hippopassion. Invitation au colloque: "Regards sur la médiation équine en relation d'aide", jeudi 9 mars

    L’Asbl HIPPOPASSION est heureuse de vous inviter à participer au colloque qu’elle organise le jeudi 9 mars 2017, de 9h à 17h, au sujet de la relation d’aide par la médiation équine.
     
    Seront présentés des expériences et des travaux de recherche de grande qualité par des professionnels de la santé ayant ouvert leur pratique de soin à cette médiation.
     
    La journée traitera du comment et du pourquoi les chevaux sont d’excellents partenaires de thérapeutes dans des projets d’accompagnement et de suivi de personnes en difficultés, en situation de handicap, malades,…
     

    affiche colloque inter.jpg

    Imprimer Lien permanent Catégories : Hippopassion
  • Interpellant. La ligne «Écoute Violences Conjugales» a reçu 2.693 appels en 2016 !

    Victimes, proches, enfants… Les violences conjugales touchent chaque année de nombreux Belges. En Fédération Wallonie-Bruxelles, nombreux sont ceux qui n’hésitent plus à contacter la ligne téléphonique «Écoute Violences Conjugales». Un numéro d’appel où les victimes peuvent trouver de l’aide et sortir de l’isolement.

    capture ecran 2017-02-07 à 10.47.41.jpgLa semaine dernière, au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la ministre des Droits des femmes, Isabelle Simonis (PS), a fait le point sur la problématique. «D’après les statistiques, 2.693 appels ont été traités en 2016», a précisé Isabelle Simonis au député Charles Gardier (MR) qui l’interrogeait sur les violences qui concernent les hommes. «Parmi les victimes, plus de 92% sont des femmes et moins de 7% sont des hommes. Les années précédentes, les hommes victimes représentaient 6% en 2013, 9% en 2014 et 7% en 2015.
    II est un fait qu’être victime de violence conjugale demeure un sujet tabou: plus de la moitié des hommes et un tiers des femmes qui en sont victimes n’en parlent à personne.»
    À la ligne «Écoute Violences Conjugales», le téléphone sonne donc près de sept fois par jour. Mais l’association constate des hausses lorsque des campagnes de publicité sont diffusées. «Parmi ces chiffres globaux, on constate des pics d’appels au moment des périodes de diffusion et de relance des campagnes, puisqu’environ 30% des appels sont effectués sur la période des deux mois et demi qui entoure ces diffusions et relances», explique la porte-parole de la ministre Simonis.
    L’IMPACT DE LA PUB
    Pour l’exemple, en novembre 2016, le service a comptabilisé 258 appels. En décembre, ce total est monté à 323 appels. Mais pour pousser encore davantage de victimes à sortir du silence, Isabelle Simonis planche sur différents projets. «La ministre vient de créer, dans le cadre du budget 2017, un article budgétaire spécialement consacré à la thématique de lutte contre les violences», nous précise sa porte-parole. «Ce dernier, alimenté de 150.000€, sera principalement consacré à l’octroi de subventions en vue de pérenniser des projets d’associations de terrain. La ministre travaille également à la rédaction d’un décret cadre, avec l’ambition d’aboutir dans le courant de l’année 2017. Il permettrait d’agréer les opérateurs spécialisés en matière de lutte contre les violences faites aux femmes et leur proposerait un financement structurel.»
    «Last but not least», Isabelle Simonis annonce qu’elle va lancer dans les prochaines semaines un appel à projets exceptionnel de 300.000€ qui visera à soutenir la lutte contre les violences conjugales, intrafamiliales et le droit à l’intégrité physique et psychique.-
    GUILLAUME BARKHUYSEN.  La Meuse du 3février

    A noter: Écoute Violences Conjugales est accessible au 0800/30.030

    Imprimer Lien permanent Catégories : Santé, Société
  • Clavier Station. L’ancien local à marchandises de la gare va être réhabilité

    DSC_0476.JPG

    L’ancien local à marchandises de la gare de Clavier va être réhabilité. «C’est un édifice qui se trouve sur la place de Clavier, juste en face des commerces, près de la sortie du Ravel», indique Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier. «Ce local avait été acquis en 1995, sans qu’on lui ait donné une affectation ou un projet de restauration.»
    Récemment, la commune a été contactée par quatre privés qui souhaitent "donner vie au bâtiment". Ça nous a paru intéressant», continue le bourgmestre. «On demande un accord de principe pour réaliser un bail emphytéotique avec l’une de ces personnes.
    Bien entendu, on souhaite garder la main sur l’activité qui sera développée et qui doit se rapporter au Ravel et à la convivialité.» Il ajoute que des toilettes publiques ou semi-publiques (ouvertes pendant les heures de commerce) pourraient être annexées au hall. «On souhaite que ça se fasse le plus rapidement possible. On espère que les travaux seront faits avant l’hiver».
    (La Meuse du 2 février) Photo AL.

    Imprimer Lien permanent Catégories : Communes voisines, arrondissement
  • L'Atelier(s), le programme de ce week-end

    Le vendredi 10 février à 20h30
    Matthieu Saglio présente: CELLO SOLO

    image.jpeg

    Après 500 concerts dans près de 30 pays autour du monde avec le groupe de flamenco-jazz Jerez-Texas, le violoncelliste Matthieu Saglio présente son projet “Cello Solo”. Ce répertoire porté par son seul violoncelle marie la tradition classique aux sons ramenés de ses rencontres aux quatre coins du monde. Il nous livre une série de compositions émouvantes où résonnent les échos des cathédrales occidentales et des souks du Maghreb, du tango sud américain et du flamenco espagnol.
    La magie du sampler lui permet de façonner en direct des architectures sonores à plusieurs voix, dévoilant les multiples facettes de son instrument, tout en laissant une grande place à l'improvisation.  Depuis sa création en février 2009, Cello Solo a été présenté dans de nombreuses villes d'Espagne ainsi qu'en France et au Portugal, où il a à chaque fois séduit la critique comme le public. Un nouvel album live a été enregistré en février 2013 au mythique théâtre Corral de Comedias d'Alcalá de Henares (Madrid, Espagne).

    Entrée : 8 € , gratuit jusque 12 ans, art 27, 1.25€

    Le dimanche 12 février à 16h : ciné club : " Odette Toulemonde" comédie
    suivi du repas ( réservation indispensable avant le vendredi 10 février )

    CINE02-2017.jpg

    Imprimer Lien permanent Catégories : L'Atelier(s)
  • Condroz, les annonces paroissiales du 11 au 17 février 2017

    Fini, la 1re communion à Bruxelles. En Wallonie, l’âge des communiants va augmenter d’1 ou 2 ans.

    La première communion va disparaître des églises bruxelloises. En Wallonie, une réflexion a été entamée dans les différents diocèses. On parle de la retarder d’un, voire de deux ans, car les enfants, nous dit-on, ont besoin aujourd’hui de plus de formation.

    La petite communion va-t-elle disparaître des églises du royaume ? La question mérite d’être posée car elle ne se fera plus dans les églises bruxelloises. L’information a été confirmée ce mercredi. « La plupart des diocèses belges ont tendance à vouloir retarder l’âge de la première communion. À Bruxelles, la mesure est plus claire : elle a été déplacée vers les 10-11 ans », nous apprend l’abbé Olivier Windels, de la paroisse de Liège.

    859672310_B9710997180Z.1_20170201223327_000_GDK8ESTAE.1-0.jpgLa première communion à Bruxelles se fera donc à l’âge de la communion solennelle. «Mais elle ne sera pas exclue de manière absolue puisqu’elle pourra encore se faire plus tôt dans les familles qui le souhaitent. Le cadre sera plus familial», poursuit l’abbé qui est vicaire épiscopal du vicariat «Annoncer l’évangile» dans le diocèse de Liège.
    Dans les diocèses de Namur et de Tournai, «on retarde un peu l’âge de la première communion, sans la supprimer». «Avant, elle s’effectuait au moment de la deuxième primaire, à 7 ou 8 ans. Maintenant,elle est repoussée d’1 voire de 2 ans. C’est-à-dire pour les enfants de troisième ou de quatrième primaire».
    La raison de ce «vieillissement» de la petite communion a une explication. «Les enfants ont besoin d’un parcours un peu plus long qu’avant.
    Autrefois, les enfants évoluaient dans des familles qui priaient, qui allaient à la messe régulièrement. Aujourd’hui, certains enfants n’ont aucune notion religieuse. Ils ne savent pas qui est Jésus, ne savent pas comment prier.  Bref, on a besoin d’un peu plus de temps. C’est pour cela que la première communion se fera à l’âge de 8 ou 9 ans.»
    L’Église belge va donc vers un assouplissement. «On essaie de décoincer les formules. La question est: «Est-on prêt ?» La volonté est générale».
    UNE CONSULTATION À LIÈGE
    Elle l’est aussi au diocèse de Liège. «Nous sommes dans une phase de réflexion. Il y a quelques mois, nous avons lancé une grande consultation diocésaine qui aboutira à des assises en septembre. L’une des questions posées aux paroissiens est relative à la première communion.
    On leur a demandé s’ils trouvent judicieux qu’on retarde l’âge. Nous nous ferons forts de respecter les résultats de la consultation».
    En Flandre, aussi, la tendance est de retarder la première communion. «C’est le cas aussi en France».
    «Au XIXe siècle, les enfants communiaient pour la première fois vers l’âge de 12 ans», rappelle Éric de Beukelaer, vicaire épiscopal du diocèse de Liège pour les questions temporelles. «Puis, le pape Pie X a estimé que les enfants étaient prêts plus tôt et l’âge de la première communion a été avancé à 7 ans».
    PIERRE NIZET (La Meuse du 2 février)

    UP_LOG_VERT_ORANGE.jpgLes offices du week-end

    Fermeture provisoire de l’église d’Ouffet
    Suite à un début d’incendie à la chaudière de l’église d’Ouffet survenu ce vendredi 13 janvier, l’église est provisoirement fermée. Les messes prévues tous les 3èmes dimanches du mois à 10h30 à l’église d’Ouffet auront lieu désormais à l’église de Warzée. Les messes prévues tous les dimanches à 9h à l’église d’Ouffet auront lieu désormais au presbytère d’Ouffet.
    Eglise de Saint-Séverin : Chauffage en panne
    En février et mars, les messes prévues le 3ème dimanche du mois à 10h30 à l’église de Saint Séverin auront lieu à l’église de Villers-le-Temple.

    - Sam. 11 février:
    18h00: Fraiture
    18h00: Villers-aux-Tours
    - Dimanche 12 février

    9h00: Ouffet
    9h00: Warzée
    10h30: Ocquier (Messe des familles)
    10h30 : Scry
    11h : Fraiture (clinique) :
    ADAP

    Les Brèves de la semaine

    capture ecran 2017-02-08 à 10.11.40.jpg

    Unité pastorale du Condroz Intentions de messes du 11 au 17 février

    (voir ci-dessous)

    Lire la suite

    Imprimer Lien permanent Catégories : Paroisses annonces
  • Ramelot, fin des travaux sur le réseau d'électricité

    capture ecran 2017-02-08 à 10.21.05.jpg

     

     

     

    Les travaux sont terminés à Ramelot dans le carrefour du Tilleul. Avec l'enlèvement spectaculaire de la cabine haute tension la semaine dernière, le coup d'oeil sur l'ancien Tilleul classé (375 ans) est enfin dégagé. Un démontage rondement mené.
    A l'autre extrémité du chantier entamé au mois d'octobre, l'enfouissement de la ligne le long de la Chaussée Romaine vers Terwagne se termine également. Les câbles sont arrivés maintenant à l'entrée du village.

    capture ecran 2017-02-08 à 13.23.51.jpg

    Imprimer Lien permanent Catégories : Aménagements Travaux