Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aménager un itinéraire sécurisé pour les cyclistes du Condroz vers la ville de Huy

La nationale 66  (Huy-Hamoir)

Le jeune député  Rodrigue Demeuse a initié un projet qui vient de franchir une première étape avec la Région.
L'objectif est de trouver une alternative sécurisée pour les cyclistes d’ici l’ouverture de la liaison Tihange-Tinlot.

avatar.jpgIl y a peu, Rodrigue Demeuse  a interpellé le Ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, au sujet des solutions à mettre en place pour permettre aux cyclistes de  relier le Condroz et le centre de Huy lorsque la liaison Tihange-Tinlot (RN 684) sera ouverte à la circulation.
Et depuis quelques jours, la pertinence et l'urgence de ces solutions se sont accentuées avec la fermeture aux cyclistes du premier tronçon de la liaison réalisé entre Strée et Tihange, pour des raisons de sécurité liées à des éboulements.  (Voir l'article sur ce blog)
En effet, à l’heure actuelle, et même si ce n’était officiellement pas autorisé, les cyclistes condrusiens empruntaient cet itinéraire depuis toujours.
Mais à terme, lorsque la liaison sera ouverte, elle ne sera pas suffisamment sécurisée pour les cyclistes étant donné qu’elle a été dessinée et pensée à l’époque où ces réflexions n’étaient malheureusement pas une priorité. La création d’aménagements cyclables sur la liaison nécessiterait d’élargir la voirie et retarderait encore les travaux, voire les rendraient impossibles, ce qui est impensable.

"Des alternatives existent, explique Rodrigue Demeuse, mais elles sont très dangereuses pour les cyclistes. C’est le cas de l’itinéraire via le fond d’Oxhe, la route de France et la route de Yernée qui sont des voiries non éclairées, étroites et sinueuses. Il y a aussi la route de Hamoir, mais qui n’est, elle non plus, pas adaptée en raison du manque d’éclairage, du brouillard très fréquent et de la vitesse excessive des véhicules.

Interpellé par plusieurs cyclistes du Condroz et par la commune de Modave, j’ai donc plaidé auprès de la Région wallonne en faveur d’une proposition alternative, qui viserait à mettre en place un chemin praticable pour les cyclistes le long de la RN 684 depuis le rond-point des Gottes jusqu’au bois de Tihange. De là, démarre le chemin vicinal n° 3 qui aboutit au Chemin de Saint-Loup qui rejoint lui-même le Chemin du Chera, à sécuriser, ce qui permettrait donc aux cyclistes de rejoindre le bas de Tihange.

Un première étape acceptée par la Région

Dans sa réponse, le  Ministre m'a confirmé que la Région va rendre accessible aux cyclistes le chemin qui sera réalisé jusqu’au bois de Tihange. C’est une excellente nouvelle ! La Région s’engage donc à faire sa part du travail dans ma proposition d'itinéraire alternatif.

L'aménagement à compléter sur le territoire de Huy

Le reste de l’aménagement dépend en revanche de la Ville de Huy qui devrait aménager les 900 mètres du chemin vicinal longeant le bois de Tihange et sécuriser le Chemin du Chera (où la circulation devrait diminuer à l'ouverture de la liaison) Voici un plan : en vert la route créée par la Région et en rouge le chemin vicinal à aménager par la Ville pour le rendre praticable.

Capture d’écran 2021-03-05 à 13.29.59.png

J’en appelle donc, comme la commune de Modave a déjà eu l’occasion de le faire, à ce que la Ville de Huy réfléchisse dès à présent à l’aménagement de cette partie du chemin afin qu’une réelle alternative sécurisée soit offerte aux cyclistes lorsque la liaison sera ouverte. C’est important d’y réfléchir dès à présent pour que les choses soient mises en place lors de l’ouverture de cet axe important.
Ceci n’enlève évidemment rien à l’importance de continuer à travailler et se mobiliser à tous les niveaux pour que le dossier de la liaison Tihange-Tinlot aboutisse le plus rapidement possible, c'est un combat essentiel pour tout l’arrondissement."

Une vision plus large sur le Condroz

Ce projet est à mettre en lien avec  les projets en cours à Modave où l'aménagement du sentier vivinal 26  (environ 1 km)  reliera  la rue du Bois Rosine, au centre de Strée  à la rue des Aubépines et le rond point des Gottes. (Voir l'article: Modave. Des projets cohérents pour une politique de la mobilité douce à long terme)
A partir de Strée, et grâce la sécurisation du Tige de Strée, les cyclistes rejoindront plus facilement le Pont-de-Bonne et la vallée du Hoyoux d'un côté et Ramelot et Terwagne de l'autre.

2590040030.png

Pour les autres communes, Il faut rappeler également les projets de finalisation du Ravel 126 dans la vallée du Hoyoux qui doit faciliter l'accès au centre de Huy. Cela concerne surtout Marchin, Modave et Clavier.

Du côté de Nandrin, les itinéraires via le fond d’Oxhe, la route de France et la route de Yernée qui débouchent à Ombret, pourront bientôt bénéficier des travaux réalisé sur la N90 à Ampsin Neuville. Ils vont permettre une voie sécurisée pour les cyclistes entre Huy et Amay.

Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Mobilité

Les commentaires sont fermés.