Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Condroz. L'actualité paroissiale (11 février)

L'actualité religieuse

imposition-des-cendres.png

Préparer le mercredi des cendres (17 février)

Malgré le contexte sanitaire, les évêques souhaitent voir fleurir le plus de célébrations possibles afin que l’entrée en Carême soit proposée à un maximum de fidèles.
Comme les célébrations de Pâques ou de Noël, le Mercredi des Cendres sera adapté aux mesures sanitaires. Cependant, les évêques de Belgique encouragent les paroisses à ouvrir leurs portes et à célébrer dans le plus de lieux possibles, y compris les églises qui n’ont pas encore repris leurs activités. Ainsi, 2 à 3 célébrations à 15 personnes pourront se succéder pour accueillir un maximum de fidèles.
« Les évêques recommandent que l’on fasse des célébrations pour 15 personnes qui soient des liturgies de la parole, pas nécessairement des messes. Ainsi, l’entrée en Carême sera vraiment proposée à un maximum de gens. Il est important de faire tous ensemble la démarche d’entrée en Carême. » souligne Tommy Scholtes, porte-parole de la conférence épiscopale.
L’imposition des cendres en période Covid
Concernant le geste des cendres, les évêques proposent de revenir à la symbolique initiale du geste puisque les prêtres ne peuvent pas toucher le front des fidèles pendant la période de la pandémie. « Le geste des cendres sera donc celui de l’Ancien Testament. On saupoudre des cendres sur la tonsure, c’est-à-dire sur l’arrière de la tête de la personne qui se penche légèrement vers le prêtre. Dans l’Ancien Testament, celui qui se met dans une attitude de pénitence se met des cendres sur la tête. C’est d’ailleurs de cette façon que le pape donne et reçoit les cendres au Vatican. » explique Tommy Scholtes. Voir l'article complet sur Cathobel

Dans la presse locale cette semaine:
Une liste d’attente pour les paroissiens du prêtre youtubeur Thomas Sabbadini à Amay (La Meuse)
Les célébrations eucharistiques du jeune curé Thomas Sabbadini connaissent un beau succès comme ses vidéos. Il y a une liste d’attente en cette période de confinement.
Plus besoin de présenter le curé liégeois de 32 ans, Thomas Sabbadini, fan de jeux vidéo qui a créé sa chaîne Youtube... A lire dans La Meuse

f795ceca-208d-4533-b344-0470991a0ded_web__scale_0.1475_0.1475.jpgAprès avoir fait le buzz sur YouTube, Thomas Sabbadini retourne à la vie réelle. EDA

Thomas Sabbadini a célébré ses quatre premières messes (L'Avenir)
Thomas Sabbadini a célébré ses premières messes, ce week-end. Le nouveau curé d’Amay prend ses marques et a rencontré ses fidèles.
Depuis le 1er février, Thomas Sabbadini est le nouvel administrateur paroissial d’Amay. Ce week-end, le cybercuré liégeois célébrait ses premiers offices, devant une assemblée limitée à 15 personnes ... lire la suite dans l'Avenir

Capture d’écran 2021-01-28 à 18.56.55.png

Téléchargez ici  les brèves de février.

Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Annonces, Paroisses annonces

Les commentaires sont fermés.