Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lundi 18 janvier, le jour le plus déprimant de l'année. Accrochez-vous!

Capture d’écran 2021-01-17 à 16.04.41.png
Sortir de chez soi, profiter de la neige, de la nature, c'est bon pour la santé et le moral.

Le Blue Monday (Lundi bleu) est le nom donné au jour le plus déprimant de l'année. Il s'agit en fait d'une campagne publicitaire britannique pour la chaîne de télévision Sky Travel lancée en 2005,  avec comme slogan contre la morosité ambiante, "offrez-vous une escapade au soleil" !
Si tout cela n'est pas très scientifique, cela n'est pas sans raison que le jour le plus déprimant de l'année tombe durant cette période du mois de janvier. Cela correspond à la météo de cette saison, le blues de l'après-fête, l'arrêt des bonnes résolutions difficiles à tenir, bref tout converge vers un sentiment de déprime ambiante!

Cette année tout cela s'est particulièrement amplifié avec la pandémie en cours et la crise qui va suivre ! 
Bientôt 10 mois de Covid, pas de fêtes de fin d'année, la maladie, les deuils, l'isolement forcé et des privations de tout ordre qui font des dégâts dans toutes les familles.
Les conditions de travail sont devenues très pénibles pour certains secteurs, le chômage temporaire s'est installé et l'interdiction de travail menace l'avenir de nombreuses personnes.
La météo en rajoute une couche avec de la neige qui se transforme directement en boue, et nous maintient en permanence dans une froideur humide . Et ne parlons pas de la grippe aviaire déclarée chez nous ce we!
Si vous avez pris l'air ce dimanche dans les bois, vous aurez à nouveau constaté les chemins transformés en bourbiers par les exploitants forestiers et la prolifération des scolytes qui déciment les sapins. Oui, c'est une période déprimante et on pourrait sans difficulté continuer à noircir le tableau, 

IMG_0505.jpeg
Faites comme ces plants de joubarbe qui traversent toutes les intempéries
enracinées dans la pierre condrusienne, accrochez-vous!

Mais ce n'est pas le moment de se décourager!  Il faut tenir et ne pas perdre le bénéfice des efforts consentis pendant des mois, la vaccination est maintenant bien lancée et laisse entrevoir un "été libéré". Le rebond du virus a l'air de s’essouffler (?) et dans quelques jours, à la fin du mois, nous aurons déjà regagné une heure de clarté. C'est tout bon pour le moral !
A cela, vous pouvez encore ajouter que le Standard a gagné un deuxième match d'affilée, que votre blog a retrouvé de nouvelles perspectives de développement, et, bien plus essentiel, que mercredi Trump aura quitté la Maison Blanche !
Bonne et belle semaine !

Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Société

Les commentaires sont fermés.