Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Samedi 31 octobre, fête d'Halloween

    2830026522.2.jpg

    L'Halloween ou Halloween est une fête célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint, dont elle tire son nom puisque Halloween est une contraction de l'anglais All Hallows Eve, autrement dit 'the eve of All Saints Day' en anglais moderne, ce qui signifie la « veillée de la Toussaint ».

    3081707952.jpg

    Cette fête, originaire des îles Britanniques, est célébrée principalement aux États-Unis, en Irlande, au Canada, en Australie et en Grande-Bretagne. La tradition moderne la plus connue veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur (fantômes, sorcières, monstres, vampires par exemple) et aillent sonner aux portes en demandant aux adultes, souvent eux-mêmes déguisés, des bonbons, des fruits ou de l'argent avec la formule : Trick or treat! ("Farce ou friandise !") ou simplement "Happy Halloween! ". D'autres activités incluent des bals masqués, le visionnage de films d'horreur, la visite de maisons "hantées" ou l'allumage de feux de joie en plein air. (D'après Wikipédia)

    Malheureusement cette année, pas de fête publique et les rassemblements sont interdits, covid oblige. 
    Si vous y tenez, vous pouvez toujours créer l'ambiance et la déco chez vous, en famille seulement ! (Voir l'article d'hier)

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Société
  • Incendie au restaurant Le Chawetay : «Je ne sais pas encore si on rouvrira»

    B9725079630Z.1_20201029180000_000+GJ9GVAC3M.1-0.jpg

    La semaine dernière, le restaurant « Le Chawetay », qui existe depuis 26 ans à Nandrin était en proie aux flammes. Les dégâts sont considérables : une partie du chalet est complètement détruite. Les pompiers de la zone Hemeco sont restés de longues heures pour tenter d’arriver au bout de cet incendie qui survient en pleine crise sanitaire, alors que l’horeca est fermé jusqu’au 19 novembre.
    Aujourd’hui, le patron, Sébastien David réalise peu à peu ce qu’il est arrivé à son établissement. « Le bâtiment ne ressemble plus à ce que l’on a connu avant. Il n’y a plus de toit, il est extrêmement sinistré. La cuisine, l’arrière-cuisine, la zone de préparation, la réserve sont détruites totalement. La première salle du restaurant où se trouve le feu de bois est incendiée à 80 %. Quant au reste des pièces, il y a des dégâts mais tout n’est pas sinistré. Et il n’y a aucun dégât extérieur », souligne le fondateur de ce restaurant emblématique.

    « Il faut démolir et reconstruire »
    À ce stade, une enquête est en cours pour permettre de connaître l’origine de l’incendie (la piste criminelle n’est pas écartée même si le patron a l’intime conviction qu’il s’agit un incendie accidentel). Le parquet est descendu sur place. Sébastien David ignore le départ de feu. Mais le résultat est malheureusement présent : si le gouvernement fédéral autorise la réouverture de l’horeca, le patron ne sait pas encore s’il y aura un nouveau Chawetay.

    Créé il y a 26 ans.Créé il y a 26 ans. - D.R.

    Lire la suite de l'article d'Amélie Dubois. La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Accidents
  • CHU de Liège: pendant 28 mois, vous devrez vous garer… au Country-Hall! Navette gratuite

    Toutes les dix minutes
    Sa capacité a été accrue à 850 places et la navette CHUttle, qui relie le parking et l’hôpital en à peine six minutes, a vu sa plage horaire augmenter : elle s’étendra désormais de 6h40 à 20h30. De même, sa fréquence sera aussi plus rapide : un départ toutes les dix minutes. Il est à noter que le parking et la navette seront entièrement gratuits.

    ...lire la suite. La Meuse Liège

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Mobilité
  • COVID-19 : Les mesures prises en Belgique ce vendredi 30 octobre

    Capture d’écran 2020-10-30 à 20.17.26.png

    Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont aujourd’hui décidé en Comité de concertation de procéder à un durcissement du confinement.

    Vie sociale

    • Chaque membre d’une famille a le droit d’avoir un contact rapproché. Les familles ne peuvent inviter chez elles qu’un seul contact rapproché à la fois. On ne peut pas recevoir d’autres visiteurs chez soi. Une exception est accordée aux personnes qui vivent seules : à côté de leur contact rapproché, elles peuvent inviter une seule autre personne, mais pas en même temps.
    • Rencontre en extérieur : règle des quatre personnes, en respectant les distances de sécurité.
    • Funérailles avec maximum 15 personnes présentes, interdiction d’organiser un repas ou une réception après la cérémonie.
    • Les lieux de prière restent ouverts mais aucun service religieux. Rassemblements de maximum quatre personnes, moyennant port du masque et respect des distances.
    • Les frontières ne sont pas fermées conformément aux accords européens. Cependant, les voyages à l’étranger sont très fortement déconseillés.
    • Les mariages n’ont lieu qu’en présence des époux, des témoins et des officiers de l’état civil.

    Vie économique

    • Le télétravail est obligatoire dans les domaines qui le permettent. Lorsque le télétravail est impossible, le port du masque et l’aération des locaux sont obligatoires. Les restaurants d’entreprises sont fermés.
    • Les centres de vacances et campings sont fermés dans leur intégralité à partir du mardi 3 novembre, le matin. Jusqu’à ce moment, les activités en intérieur et en groupe des centres de vacances sont suspendues. Les repas pourront être consommés dans les maisons de vacances, par famille.
    • Les hôtel et les B&B restent ouverts mais leurs restaurants sont fermés. Les repas peuvent être consommés dans la chambre.
    • Les magasins non essentiels ferment mais peuvent organiser des retraits et des livraisons à domicile de biens commandés à l’avance. Accès au magasin interdit lors du retrait des achats.
    • Pour assurer des règles de concurrence loyales, les supermarchés et les marchés (< 200 personnes) limitent leur offre aux produits disponibles dans les magasins essentiels.
    • Les garages et magasins de vélos n’assurent plus que les réparations.
    • Les professions non médicales (les coiffeurs, les maquilleurs, les centres de bien-être, de massage, les salons de beauté, etc.) ferment.  
    • Les entreprises et entreprises agricoles restent ouvertes, à condition qu’elles respectent les obligations en matière de télétravail, de port du masque et de distanciation sociale.
    • Les parcs animaliers ferment.

    Écoles

    • Pour tous les niveaux d'enseignement, les cours seront suspendu le 12 et 13 novembre. Les cours reprendront le lundi 16 novembre.
    • Pour l'enseignement secondaire, les élèves des deuxième et troisième degrés suivront un enseignement en présentiel au maximum à 50 % jusqu'au 1er décembre. Avant le 1er décembre, nous évaluerons si un enseignement en présentiel à 100 % est à nouveau possible.
    • Pour l'enseignement supérieur, l'enseignement à distance sera dispensé
      • aux étudiants de première année : jusqu'au 1er décembre, date à laquelle ils pourront suivre à nouveau un enseignement en présentiel.
      • aux étudiants plus âgés, au moins jusqu'à la fin de l'année civile.
    • Les enseignants se réuniront en ligne ; la même règle s’applique aux journées pédagogiques.
    • Interdiction d’organiser des teambuildings physiques.

    Dates de début et de fin

    • Les mesures entrent en vigueur sur tout le territoire à partir du lundi 2 novembre 2020..
    • Les mesures s’appliquent pendant une période d’un mois et demi, jusqu’au dimanche 13 décembre 2020 inclus. Pour les commerces non essentiels, le Comité de concertation procèdera à une évaluation le 1er décembre.

    Source Centre de crise

    Commerces : ce qui reste ouvert

    > Des magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit
    > Des magasins d’alimentation pour animaux
    > Des pharmacies
    > Des marchands de journaux
    > Des stations-services et fournisseurs de carburants et combustibles
    > Des magasins de télécommunications, à l’exclusion des magasins qui ne vendent que des accessoires, mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous
    > Des magasins de dispositifs médicaux, mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous
    > Des magasins d’assortiment général de bricolage qui vendent principalement des outils et/ou des matériaux de construction
    > Des jardineries et pépinières qui vendent principalement des plantes et/ou des arbres
    > Des magasins en gros destinés aux professionnels, mais uniquement au bénéfice de ces derniers
    > Le service à emporter et à domicile reste toutefois possible

    Source sudinfo

    Des précisions suivront dans les jours qui suivent !

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Santé, Société
  • Face à un tsunami sanitaire, retour aux mesures strictes de confinement ce we de Toussaint.

     

     

    Capture d’écran 2020-10-29 à 12.46.37.png

    Depuis les nouvelles mesures annoncées en cascade
    à tous les niveaux depuis vendredi dernier,
    c'est un quasi confinement qui est mis en place en Belgique
    pour plusieurs semaines et pour une période qui dépendra
    de nos comportements face à la propagation du virus.
     Dans la cacophonie des mesures à géométrie variable les dernières
    dispositions nationales ont été publiées dans le moniteur belge
    dans la nuit de mercredi à jeudi. Voir le résumé publié ce jeudi.

    Ce vendredi, de nouvelles mesures sont encore attendues.
    Restez donc à l'écoute, mais n'attendez pas
    pour redoubler de vigilance et limiter vos contacts au maximum
    avec toutes les précautions indispensables.
    Le tsunami que beaucoup ont annoncé et ont vu arriver de loin
    submerge pour l'instant nos soins de santé,
    l'heure n'est pas à la recherche des responsabilités
    ou aux questionnements mais à une solidarité concrète 

    En l'absence de toute activité organisée
    (culturelle, sociale, sportive, privée...),

    En l'absence d'une partie de nos libertés habituelles,
    Avec souvent des proches victimes de la maladie,
    Avec en plus, une saison déprimante,
    il faut faire face à des situations 
    qui s'annoncent de plus en plus difficiles.
    Gardons le moral !
    respectons les gestes barrière et toutes les consignes
    Prenons soin de nous et des autres !
     

    Capture d’écran 2020-10-29 à 12.48.13.png

    Pas de rassemblement, de cortège, ni de porte-à-porte pour fêter Halloween cette année!
    Il faudra être créatif durant ces vacances d'automne déjà prolongées...

     

     La Météo du week-end de Toussaint: 
       Températures plus douces, un samedi agréable  
     retour des averses dimanche et lundi
     

    IMG_8337.PNG

     

    Capture d’écran 2020-10-29 à 15.07.03.png
    A l'instar des Deux Ours, tous les évènements programmés
    annoncent des reports ou des annulations
    Informez-vous !
    Préservez-vous, préservez les autres !

    Cet arrêté, qui harmonise et précise les mesures en vigueur
    sur l’ensemble du territoire belge, « annule le protocole fixant
    les modalités en vigueur jusqu’ici », indique le ministre Borsus (MR)
    dans un communiqué.

    « Les pratiques de chasse réunissant jusqu’à 4 personnes maximum –
    par exemple, la chasse à l’affût – restent autorisées moyennant
    le strict respect des règles sanitaires élémentaires », ajoute-t-il.

    Source Sudinfo

     

     

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Méteo, Santé
  • Le home de Seny recherche des bénévoles !

    123002709_188217146103238_5615379460640153632_n.png

    APPEL A BENEVOLES – HOME DE SENY
    Le Home de Seny recherche des bénévoles de 18 ans et plus pour accompagner les résidents de son établissement, faire de la lecture, distribuer du café, assurer une présence...
    ✅ Contact : 085/51.15.33 ou aginesci@chuliege.be
    Source Commune de Tinlot
    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Santé, Solidarité
  • Cyclistes: Le balisage du réseau points-nœuds arrive dans le Condroz

    Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe, un point-nœud est un croisement de routes où se trouve un panneau numéroté qui guide votre parcours en vous indiquant la direction à emprunter. La distance moyenne entre chaque point-noeud est de 5 à 8 km.

    Avant d’enfourcher votre vélo, vous allez sur internet pour choisir préalablement un parcours prédéfini (15, 20, 25, 30...km), ou alors, vous créez vous même un itinéraire personnalisé en sélectionnant les point-nœuds de votre choix. Vous n’avez plus qu’à suivre la succession de numéros indiqués.

    Le balisage du Condroz sera d’autant plus important qu’il permettra de mettre en relation les RAVeL de la ligne 126 et de l’Ourthe. Par la même occasion, le réseau point-nœuds de la province de Liège sera désormais connecté à celui de la province de Namur.

    Après cela, la prochaine phase d’avancement du réseau à Huy-Waremme consistera à relier le réseau de la Basse Meuse (au niveau de Liers) à celui de la Hesbaye au niveau de Fexhe-le-Haut-Clocher et de Wanze, et celui du Condroz via les RAVeL de la Meuse et de la vallée du Hoyoux.

    Envie de vous lancer ? www.liegetourisme.be/pointsnoeuds.

    La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Loisirs, Mobilité
  • Condroz.La prestation de serment émouvante de la nouvelle bourgmestre de Marchin

    Des larmes et beaucoup d’émotion
    Première femme à occuper le poste de bourgmestre de Marchin, Marianne Compère a prêté serment avec émotion. «Je salue l’extraordinaire travail d’Éric Lomba et tout ce qu’il a fait. Je suis très fière de prêter serment comme première femme bourgmestre de Marchin », a déclaré la nouvelle première citoyenne de Marchin, des larmes aux yeux et des trémolos dans la voix.

    Carlozzi échevin
    Autre effet du départ d’Éric Lomba : le jeune avocat et conseiller socialiste Adrien Carlozzi fait son entrée au collège communal marchinois et a prêté serment en tant qu’échevin. Il reprend en grande partie les compétences qui étaient attribuées à Éric Lomba. La présidence du conseil sera désormais assurée par le conseiller socialiste Samuel Farcy.

    La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Communes voisines, arrondissement
  • Covid-19. Les dernières mesures appliquées dans tout le pays à partir de ce jeudi minuit.

    Capture d’écran 2020-10-29 à 14.04.50.png

    Le Moniteur belge a publié mercredi soir l’arrêté ministériel contenant les mesures appliquées dans tout le pays à partir de ce jeudi minuit.
    Le socle de mesures fédérales prises à l’issue du comité de concertation de vendredi dernier est élargi aux mesures suivantes:

    > Magasins : les courses sont effectuées seul ou avec maximum une autre personne et pendant une période de maximum 30 minutes. Un adulte peut accompagner les mineurs du même ménage ou les personnes ayant besoin d’une assistance.

    > Hôtels et autres types d’hébergement : seul le restaurant est ouvert, uniquement pour les clients de l’hôtel.

    > Tous les établissements (ou parties d’établissements) appartenant au secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel sont fermés, y compris : les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris ; les centres de bien-être, y compris entre autres les saunas, jacuzzis, bains de vapeur et hammams, sauf si leur utilisation est privée ; les discothèques et les dancings ; les salles de fête et de réception, excepté pour l’organisation de repas à l’occasion de funérailles ou d’une crémation ; les parcs d’attractions ; les plaines de jeux intérieures ; les pistes de bowling ; les fêtes foraines, marchés annuels, brocantes, marchés aux puces, marchés de Noël et villages d’hiver ; les piscines ; les foires commerciales, y compris les salons ; les cinémas.

    > Peuvent rester ouverts : les plaines de jeux extérieures ; les espaces extérieurs des zoos, parcs animaliers, parcs naturels et musées en plein air, y compris l’entrée, la sortie, les installations sanitaires, les premiers secours et les bâtiments de secours ; les bibliothèques ; les lieux de culte et les bâtiments destinés à l’exercice public des services de morale non confessionnelle ; les espaces extérieurs des infrastructures sportives pour la pratique individuelle du sport ; les pistes équestres couvertes de manèges et hippodromes, et ce à la seule fin du bien-être des animaux ; les lieux culturels, pour les -12 ans dans le cadre des activités scolaires et extrascolaires, dans le cadre de stages et activités organisés, et pour les membres du personnel dans le cadre de leurs activités professionnelles.

    > Hormis les piscines, peuvent rester ouvertes dans le cadre du sport amateur, les salles de sport et installations sportives, mais uniquement pour les groupes scolaires d’enfants jusqu’à 12 ans inclus dans le cadre d’activités scolaires ou extrascolaires de l’enseignement obligatoire ; et pour les stages et camps sportifs organisés par les autorités locales et destinés aux enfants jusqu’à 12 ans inclus ;

    > Les installations sportives restent également accessibles pour les compétitions et entraînements de sportifs professionnels ; et pour les activités autres que sportives, autorisées en vertu des dispositions de l’arrêté ministériel et des protocoles en vigueur.

    > Les compétitions et entraînements professionnels peuvent avoir lieu mais sans public, à l’intérieur et à l’extérieur.

    > En amateur, les compétitions et entraînements ne sont autorisés que pour les -12 ans, en présence d’un parent maximum, uniquement à l’extérieur.

    > Les camps, stages et activités avec des enfants de -12 ans, sans nuitée, sont autorisés. Le nombre de personnes participant à ces activités est limité à 50, accompagnateurs compris. Pour ces derniers, le port du masque est obligatoire.

    > Les mariages, enterrement, crémations, services religieux et services non confessionnels peuvent être organisés en présence d’un maximum de 40 personnes.

    Les mesures seront dans un premier temps applicables jusqu’au 19 novembre 2020.

    Les règles s’ajoutent au socle fédéral déjà existant :

    > Pour rappel, celui-ci prévoit que le télétravail reste la règle. Les contacts sans distanciation (contacts rapprochés) sont limités 1 personne. Les rassemblements privés sont limités à 4 mêmes personnes pour deux semaines. Les rassemblements dans le domaine public sont limités à maximum 4 personnes.

    > Les marchés restent ouverts mais la consommation de boissons et de nourriture et y est interdite. Les marchés aux puces, brocantes et marchés de Noël sont interdits.

    > Les cafés et restaurants sont fermés. Les repas à emporter restent possibles jusqu’à 22 heures.

    > Les magasins de nuit doivent fermer à 22h00. La vente d’alcool est interdite à partir de 20h00.

    > La Flandre applique de son côté, seule, l’interdiction de se déplacer dans l’espace public entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels, qui ne peuvent être reportés.

    > La Wallonie et Bruxelles appliquent depuis le week-end dernier un couvre-feu plus strict, de 22h à 6 heures.

    > La ville-Région de Bruxelles impose, quant à elle, le port du masque sur tout l’espace public.

    Récapitulatif des règles nationales en vigueur à parti de ce jeudi> Le télétravail est la règle

    > Couvre-feu de minuit à 5 heures. En Wallonie et à Bruxelles de 22h00 à 6h00 du matin.

    > Commerces : max. 30 minutes, un client par 10m2, courses effectuées seul ou maximum avec une personne

    > Les magasins de nuit doivent fermer à 22h00. La vente d’alcool est interdite à partir de 20h00.

    > Restaurants et cafés fermés : repas à emporter jusqu’à 22h00 (jusqu’à 20h00 si boissons alcoolisées)

    > Fermeture des établissements des secteurs culturels, festif, sportif et récréatif

    > Fermeture des parcs d’attractions

    > Marchés autorisés (mais consommation de boissons et de nourriture et y est interdite) à l’exception des marchés annuels, de villages d’hiver et des brocantes

    > Les contacts rapprochés (sans distanciations) sont limités à max. 1 personne.

    > Les rassemblements privés sont limités à 4 mêmes personnes toutes les deux semaines.

    > Les rassemblements dans le domaine public sont limités à maximum 4 personnes.

    > Maximum de 40 personnes aux mariages, enterrements et cérémonies du culte

    > Compétitions et entraînements sportifs professionnels sans public

    > Stages et camps autorisés pour les enfants jusqu’à 12 ans

    Article complet sur Sudinfo

    Précisions de l'évêché de Liège concernant les cérémonies religieuse

    a70eb29f1f58498143b77fccec3c5873.jpeg

    Il fallait s'y attendre, le nouvel Arrêté Ministériel qu'a pris par notre gouvernement fédéral et entrant en vigueur dès ce jeudi 29, fait entrer notre pays dans un confinement beaucoup plus strict. Ci-dessous cinq mesures qui concernent plus particulièrement nos communautés :

    1. Le couvre-feu est maintenu entre 22h et 6h du matin
    2. Les rassemblements de plus de 4 personnes ne sont pas autorisés, sauf pour des enfants de moins de 12 ans: ceci rend toute activité paroissiale collective impossible, sauf pour les enfants. 
    3. Les cultes dominicaux, de semaines, les baptêmes, mariages et funérailles religieuses et toute autre activité dans une église ne peuvent se faire qu'en présence de maximum 40 personnes, les enfants de moins de 12 ans non-compris.
    Les règles de distanciation et de port de masque restent d’application. 
    4. Les églises peuvent rester ouvertes. Nous demandons aux curés, équipes pastorales et conseils de fabrique de faire leur possible pour qu'elles le soient le plus possible. Nos concitoyens auront, plus que jamais, le besoin de se recueillir. 
    5. Le télétravail est la règle. S’il n’est pas possible, la distanciation sociale doit impérativement être garantie. 
    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Santé
  • Elodie Keysers (SIVH) est la nouvelle directrice de la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse

    Il y a du changement à la tête de deux importantes institutions touristiques de l’arrondissement de Huy-Waremme. La directrice de la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse, Hélène Menschaert, a quitté ses fonctions dans le cadre d’une réorientation professionnelle. Après 3 années à la direction, elle céde la place à une autre femme, elle aussi active dans le secteur touristique de la région depuis plusieurs années.

    C’est la Nandrinoise Elodie Keysers (31 ans), chargée de mission Tourisme au Syndicat d’Initiative Entre Eaux & Châteaux (anciennement « Vallée du Hoyoux »), qui va prendre le relais dès le 4 novembre.

    Assurer la direction de la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse est loin d’être un jeu d’enfant, puisqu’elle couvre 27 communes, de la Hesbaye au Condroz. Mais la nouvelle directrice est forte d’une expérience de 9 années au sein du Syndicat d’Initiative basé à Modave, qui couvre déjà à lui seul le territoire de 4 communes : Modave, Marchin, Clavier et Tinlot.

    Terres-de-Meuse couvre 27 communes.
    Terres-de-Meuse couvre 27 communes. - D.R.

    « C’est un beau défi »
    « C’est un challenge de malade, mais un beau défi », explique avec amusement Elodie Keysers. « Le fait de travailler avec plusieurs communes au Syndicat d’Initiative m’a permis d’acquérir de l’expérience, notamment pour les procédures communales. Je sais aussi qu’il faut faire très attention à bien répartir les activités sur le territoire. Il est très étendu, ce qui est un atout puisqu’il y en a pour tous les goûts ! ».
    D’ailleurs, ce nouveau départ professionnel n’est pas forcément synonyme de rupture avec sa région d’origine. « Les 4 communes du SI font parties des 27 communes de Terres-de-Meuse. J’apporte la connaissance du Condroz à la Maison du Tourisme. En revanche, je connais moins la Hesbaye, mais j’ai hâte d'approfondir mes connaissances. Une de mes premières missions sera de rencontrer les différents acteurs du secteur touristique dans la région ».
    Améliorer l’offre pédagogique et la communication
    Parmi les grands objectifs que se fixe la jeune directrice, il est question d’améliorer l’offre pédagogique en proposant des activités en dehors de la belle saison pour le public familial et les écoles. Il s’agira également de développer les fiches promenade, un produit phare du territoire, en proposant des supports attractifs.
    « La communication vers l’extérieur sera améliorée et le site sera bientôt traduit en allemand et en anglais. On va aussi soutenir les acteurs touristiques dans cette période difficile en les mettant en lumière pour lancer la saison 2021 ».
    Enfin, une des principales action que mènera Elodie Keysers sera l’aménagement du nouveau bureau d’accueil, Quai de Namur. Elle veut mettre en place un bureau moderne qui offrira une vraie expérience aux visiteurs, sans se contenter d’être un lieu où l’on distribue des brochures.
    P.Tar. La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Syndicat Initiative, Tourisme
  • Condroz. Les annonces paroissiales du 31 octobre au 6 novembre 2020 (+ Mise à jour)

    Capture d’écran 2020-10-28 à 16.33.48.pngTerwagne photo AL
    Célébrations religieuses: mise à jour des mesures pour la Province de Liège

    En ces temps de pandémie, la pratique religieuse connaît des contraintes inédites en Belgique.
    Le 23 octobre, le Premier ministre a annoncé un renforcement des règles de lutte contre le coronavirus approuvées par le Comité de concertation fédéral. Les sports, les événements en salle et l’enseignement supérieur étaient l’objet des nouvelles mesures restrictives. Le culte échappait alors aux nouvelles dispositions. Coup de théâtre le lendemain, avec l’annonce des gouvernements wallon, bruxellois et de la Fédération Wallonie-Bruxelles de mesures supplémentaires à celles établies au niveau fédéral.
    Comme le précise Tommy Scholtes, porte-parole francophone de la Conférence épiscopale, « l’organisation des cultes dépend du fédéral. Un protocole a été reconnu pour l’ensemble. Mais les régions et les provinces s’approprient une part de responsabilités et de mesures plus ou moins strictes. Ce fractionnement des mesures est difficile à suivre et à comprendre pour les citoyens. Et le virus ne connaît pas les limites administratives et linguistiques ! »

    En province de Liège, ce sont les célébrations de fêtes religieuses qui sont interdites : premières communions collectives,  professions de foi, confirmations et célébrations "qui entraînent des réunions de famille" . En revanche, précise le chanoine Eric de Beukelaer, ces interdictions n’ont pas d’incidence pour « les eucharisties dominicales ou de semaine, les funérailles, les célébrations du 1 er et du 2 novembre, l’éventuelle présence dans les cimetières ».
    Le vicaire général estime, pour sa part, « heureux que le culte soit encore possible en région liégeoise. L’évangile ne se confine pas ! Certaines paroisses ont été hibernation, d’autres ont rejoint les petits et les plus pauvres, en étant créatives avec des chaînes de téléphone, des toutes-boîtes… Soyons des citoyens exemplaires et évangélisateurs dans cette crise. » Quitte à faire appel à des plus jeunes pour développer un site Internet, par exemple.
    Lire l'article: Coronavirus & célébrations religieuses : mise à jour des mesures pour Bruxelles et la Wallonie

    Capture d’écran 2020-03-12 à 10.48.55 copie.png
    Mise à jour du texte ci-dessus jeudi 13h

    Précisions de l'évêché de Liège concernant les cérémonies religieuse
    Il fallait s'y attendre, le nouvel Arrêté Ministériel qu'a pris par notre gouvernement fédéral et entrant en vigueur dès ce jeudi 29, fait entrer notre pays dans un confinement beaucoup plus strict. Ci-dessous cinq mesures qui concernent plus particulièrement nos communautés :

    1. Le couvre-feu est maintenu entre 22h et 6h du matin
    2. Les rassemblements de plus de 4 personnes ne sont pas autorisés, sauf pour des enfants de moins de 12 ans: ceci rend toute activité paroissiale collective impossible, sauf pour les enfants. 
    3. Les cultes dominicaux, de semaines, les baptêmes, mariages et funérailles religieuses et toute autre activité dans une église ne peuvent se faire qu'en présence de maximum 40 personnes, les enfants de moins de 12 ans non-compris. Les règles de distanciation et de port de masque restent d’application. 
    4. Les églises peuvent rester ouvertes. Nous demandons aux curés, équipes pastorales et conseils de fabrique de faire leur possible pour qu'elles le soient le plus possible. Nos concitoyens auront, plus que jamais, le besoin de se recueillir. 
    5. Le télétravail est la règle. S’il n’est pas possible, la distanciation sociale doit impérativement être garantie. 

     

    536794986.13.jpgLes célébrations  du week-end de la Toussaint
    Samedi 31 octobre
    Dimanche 1 novembre
    Lundi 2 novembre

    Voici sous réserve de nouvelles mesures l'horaire prévu pour la Toussaint:Capture d’écran 2020-10-21 à 10.29.39.pngLes intentions de messes dans l'unité pastorale du Condroz du 31 octobre au 6 novembre 2020 (voir ci-dessous)

    Lire la suite

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Paroisses annonces
  • Clavier, Anthisnes, Nandrin, Ouffet et Tinlot recrutent un(e) chef de projet pour le PCS

    Les communes de Clavier, Anthisnes, Nandrin, Ouffet et Tinlot recrutent un(e) chef de projet dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale du Condroz.

    Capture d’écran 2020-10-28 à 16.50.51.png

    Téléchargez l'offre complète

    Les candidatures complètes sont à adresser à Monsieur Jéremy WINAND, Directeur Général f.f. de la commune, UNIQUEMENT par recommandé, à l’administration communale de Clavier : Rue Forville, 1 – 4560 Clavier
    au plus tard le 6 novembre 2020.

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : PCS Condroz
  • Rappel de toutes les mesures en vigueur à respecter dans la province de Liège

    Capture d’écran 2020-10-28 à 15.26.09.png

    Pour rappel, tout en étant sujettes à réévaluation (un nouveau comité de concertation est d’ailleurs à nouveau planifié ce vendredi 30 octobre lors duquel de nouvelles décisions devraient être prises), ces mesures sont à respecter jusqu’au 19 novembre prochain inclus.

    Généralités

    Couvre-feu de 22h00 à 6h00 sauf déplacements essentiels (urgences médicales, assistance à un proche, travail)

    Obligation d’avoir un masque sur soi lorsque l’on se trouve sur l’espace public

    Le port du masque est obligatoire dans les lieux suivants :

    - les magasins et les centres commerciaux

    - les cinémas

    - les salles de spectacle, de concert, ou de conférence

    - les auditoires

    - les lieux de culte,

    - les musées, bibliothèques

    - les casinos et les salles de jeux automatiques

    - les foires commerciales, en ce compris les salons

    - dans une file d’attente

    - dans les bâtiments publics

    - sur les foires, salons, marchés et fêtes foraines

    - aux abords des écoles une heure avant et une heure après les heures d’entrée et de sortie habituelles

    - pour les spectateurs et accompagnants lors d’événements sportifs

    - dans les cimetières pendant les cérémonies et du 30 octobre au 3 novembre inclus

    - dans les endroits à forte fréquentation identifiés par les bourgmestres

    Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne

    ► Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant 2 semaines, toujours les mêmes

    ► Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum

    ► La consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics est interdite

    ► Le porte-à-porte est interdit

    Travail et commerces

    Le télétravail devient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités

    Les achats sont effectués par 2 personnes maximum dans tous types de commerces

    Les marchés (1 client par 1,5m d’étal) et fêtes foraines (max 200 personnes) de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite

    Les commerces alimentaires, night-shops, les salles de jeux, bureaux de paris, casinos ainsi que les magasins accolés à une station-service ne peuvent ouvrir au-delà de 20h

    La vente d’alcool est interdite dans les stations-services situées sur les aires autoroutières

    Les cafés et restaurants sont fermés. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00

    Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits sauf exceptions prévues telles que dans les hôtels pour les clients qui y séjournent. Mesures sanitaires inchangées sauf max 4 personnes par table (sauf ménage qui peut partager la même table)

    Les salles de réception et de fêtes sont fermées sauf pour les repas après enterrement ou crémation (max 40 personnes) • Les salons de prostitution et bars à hôtesses sont fermés

    Enseignement

    Les cours en présentiel sont suspendus dans l’enseignement supérieur

    L’enseignement primaire et secondaire est maintenu en présentiel. L’enseignement à distance est possible pour les écoles qui sont contraintes de fermer une ou plusieurs classes

    Sports, loisirs et événements

    Les Jacuzzi, cabines de vapeurs et hammams sont fermés sauf utilisation privative

    Les discothèques et dancings restent fermés

    Les sports en intérieur sont interdits sauf pour enfants de moins de 12 ans, les compétitions de sports amateurs et entraînements interdits à partir de 12 ans

    Les compétitions sportives professionnelles se poursuivent en extérieur et en intérieur à huis clos

    ► Les cafétarias et buvettes sont fermées de même que les vestiaires

    Désignation d’un responsable Covid-19 dans les clubs et associations

    Tous les événements à caractère récréatif ou de type hobby qu’ils soient, entre autres, festifs, culturels ou folkloriques, organisés par les villes et communes ou soumis à autorisation des autorités communales sont interdits

    Les marchés de noël sont interdits jusqu’au 31 décembre 2020

    ► Les cérémonies des 11 et 15 novembre 2020 peuvent avoir lieu avec un maximum de 4 personnes

    Les célébrations de fêtes religieuses (communions, professions de foi, confirmations...) et laïques sont interdites. Ne sont pas concernés par cette disposition les offices à caractère hebdomadaire récurrent (comme les messes), les vêpres de la Toussaint, les mariages et les funérailles (40 personnes maximum et jusqu’à 200 personnes par dérogation selon la superficie de l’établissement)

    Les parcs d’attraction sont fermés

    Les parcs zoologiques peuvent ouvrir les parties extérieures

    Les activités culturelles en intérieur (spectacles, théâtres, représentations culturelles) sont limitées à 40 personnes (et jusqu’à 200 personnes par dérogation selon la superficie de la salle)

    Source La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Santé, Société
  • Nombre d'accidents en 2019 dans les communes de Huy-Waremme

    15 personnes tuées, 758 blessés : une tendance qui est à la baisse par rapport à l’année 2018

    Capture d’écran 2020-10-26 à 10.16.04.png

     
    L’Office national de statistiques a communiqué ses derniers chiffres concernant les accidents de la route, survenus en 2019.
     
    Des statistiques plutôt rassurantes puisque par rapport à l’année 2018, la tendance est à la baisse, tant pour les accidents que pour les victimes (blessés ou tués).  

    Comme chaque année, l’Office national de statistique belge a publié une étude sur le nombre d’accidents de la route. Les chiffres de l’année 2019 sont parus pour l’ensemble de la Belgique.
     
    Et il semble que la tendance soit à la baisse pour les accidents et les victimes de ceux-ci. Nous nous sommes focalisés sur ceux concernant l’arrondissement de Huy-Waremme (31 communes). Première constatation : 563 accidents ont été répertoriés, faisant 758 blessés (légers ou graves) en 2019.
     
    Soit une moyenne d’un accident et demi par jour. Malheureusement, nos routes ont été meurtrières pour quinze personnes.
     
     
    Certaines communes de notre zone ont été plus accidentogènes que d’autres.
     
    C’est le cas de la Ville de Huy où 59 accidents ont eu lieu en un an. 76 personnes ont été impliquées et malheureusement quatre personnes sont décédées.
     
    C’est la Ville d’Hannut qui arrive en deuxième position, avec 52 accidents, 70 blessés (légers ou graves) et aucun décès. Soit une diminution enregistrée par rapport à 2018 pour les blessés (42 en 2018). La commune d’Amay arrive en dernier sur le podium peu envié de ces statistiques avec 43 accidents en 2019, 54 blessés et deux décès.
     
     
    Par rapport à 2018, la tendance est à la baisse
     
     
    Sur les 31 communes que compte notre arrondissement, Wasseiges et ses 2.969 habitants a été la zone la moins accidentogène. Seuls trois constats ont été dressés et six victimes à déplorer.
     
    Ce qu’il ressort de cette étude statistique, c’est une tendance à la baisse par rapport à l’année 2018. Même si les chiffres sont encore élevés et que l’on aurait espéré aucun accident durant cette année-là, ils ont été moins nombreux sur nos routes.
     
    563 accidents ont eu lieu en 2019, toutes communes confondues contre 578 en 2018.
    Quant aux blessés, 785 personnes ont été blessées, légèrement ou grièvement contre 820 en 2018.
     
    Soit 35 personnes de moins en une année. Une bonne nouvelle qui pourrait notamment s’expliquer par des contrôles renforcés dans les différentes zones de police de l’arrondissement. D’autres facteurs peuvent également entrer en compte tels que la fatigue, la distraction, la vitesse ou l’alcool au volant.
     
     
    Quatre tués en scooter
     
    Parmi tous les accidents recensés, tous les usagers sont répertoriés : vélo, voiture, piéton, camion, bicyclette, cyclomoteur… Si la voiture reste le moyen de locomotion le plus utilisé encore à l’heure actuelle, il n’empêche que des accidents surviennent pour les autres.
     
    Avec souvent, des conséquences plus lourdes. « Pour la Province de Liège, il y a une hécatombe auprès des cyclistes. Il y a eu aussi quelques tués chez les cyclomotoristes.
     
    C’est d’ailleurs la seule province avec quatre tués en 2019 », souligne Benoît Godart, porte-parole de l’Institut VIAS. A contrario, ce chiffre n’est pas le plus élevé depuis plusieurs années.
     
    Cela se justifie. « Les jeunes se détournent des scooters et mobylettes car cela n’a plus la cote.
     
     
    Ils préfèrent désormais communiquer avec leurs amis », poursuit le porte-parole.
     
    Différence selon le type de routes
     
    En Wallonie, environ la moitié des accidents se produisent sur des routes dont le régime de vitesse est compris entre 30 et 50 km/h, c’est-à-dire principalement dans les zones urbaines, soit 56 % des accidents. Dans les tronçons de 50 à 70km/h, la proportion des accidents est de 13 %.
    Le plus grand nombre de ces accidents se produisent pendant la journée. Ceci est bien sûr dû au fait que la circulation est plus dense pendant la journée, en particulier aux heures de pointe. Le pourcentage d’accidents corporels est légèrement plus élevé en mai, juin, septembre et octobre. Durant ces mois, les piétons, les cyclistes et les motocyclistes sont de plus en plus présents dans la circulation.

     

    Sudinfo

     

    Imprimer Lien permanent 0 commentaire Catégories : Accidents, Mobilité
  • Situation tendue au Home de Seny (Tinlot) : la directrice démissionne

    Arrivée au poste de directrice du Home de Seny le 9 mars dernier, au tout début de la crise sanitaire, la Fexhoise Sandrine Langer a déjà remis sa démission « pour convenance personnelle », nous indique le porte-parole du CHU de Liège, Louis Maraite.
    Elle était arrivée suite à un appel lancé en janvier par le CHU afin de remplacer Aurélie Hubin à la tête de la maison de repos tinlotoise, dont la gestion dépend du Centre Neurologique et de Réadaptation Fonctionnelle de Fraiture, lui-même chapeauté par le CHU depuis maintenant deux ans.

    Un profil pourtant idéal
    Forte d’une expérience de 2 ans à la tête d’une résidence liégeoise et d’une expérience de 10 ans à la direction opérationnelle d’un investisseur privé détenant 10 maisons de repos en province de Liège, Sandrine Langer avait le profil adéquat pour la mission.
    De toute évidence, le contexte sanitaire dans lequel elle est entrée en fonction ne lui a pas facilité la tâche. Bien qu’on ne connaisse pas les raisons précises à l’origine de son départ précipité, la directrice était arrivée au Home de Seny au beau milieu de la première vague de la pandémie, et elle repart désormais au beau milieu de la deuxième vague. Sandrine Langer n’a pas souhaité s’exprimer sur les raisons de sa démission.

    L’infirmière en chef du CNRF assure l'intérim
    Dans l’attente de trouver un.e remplaçant.e à la direction du Home de Seny, c’est Laura Jeunehomme, infirmière en chef au CNRF de Fraiture et adjointe à la direction du département des soins infirmiers du CHU, qui va organiser la coordination au niveau de la maison de repos. « Par ailleurs, on avait recruté quelqu’un en interne qui disposait d’un diplôme de gestionnaire de maison de repos, pour un autre poste au sein du CHU. Il va pouvoir prendre les fonctions de Madame Langer à titre transitoire, le temps de faire le point, une fois le pic passé », explique Julien Compère, directeur général du CHU de Liège. « Serge Hubert, le DRH du CHU, va également jouer un rôle dans le suivi de la situation au Home de Seny ».
    À l’heure d’aujourd’hui, 14 pensionnaires (sur 60 environ) sont atteints du Covid au Home de Seny. Leur état ne nécessite pas à ce stade une hospitalisation.
    Pierre Targnion. La Meuse H-W

    Imprimer Lien permanent 3 commentaires Catégories : Homes