L’opposition à Tinlot redoute le passage aux conteneurs à puce : « Pas justifié » (31/12/2020)

Ce lundi, les conseillers communaux de Tinlot se sont réunis en visioconférence pour voter le budget 2021. Cette nouvelle année est synonyme d’un changement important dans le quotidien des Tinlotois, qui devront passer dès le 1er janvier au système de conteneurs à puce.

Cette mesure visant à respecter le tri des déchets organiques (obligatoire en 2023) s’accompagne d’une hausse de la taxe déchets, qui a du mal à passer dans les rangs de l’opposition.

Entre 2019 et 2021, la taxe est passée de 60 à 70€ par an pour les isolés, et de 110 à 140€ pour les ménages de deux personnes. Les ménages de trois personnes et plus doivent désormais payer 160€.« La recette de la taxe est estimée à 171.000€. N’est-ce pas surestimé par rapport aux 100.000€ de l’année précédente ? », interroge Pascal Lamer (IC). « Non », rétorque la bourgmestre Christine Guyot (TP). « Jusqu’à fin 2020, nous avions un poste lié à la vente de sacs poubelles. À partir de 2021, nous n’aurons plus cette vente. Elle sera comprise dans la taxe ».
Pour le conseiller indépendant Lorenzo Novello, cette augmentation de la recette ne correspond pas à l’augmentation du coût pour le citoyen. « C’est plus que l’augmentation de 5€ par citoyen annoncée par la bourgmestre. Il y a 2.700 habitants à Tinlot, donc si vous faites le calcul, ça ne fait pas 70.000€. En ajoutant la vente de sacs, on arrive à 136.000€ de dépenses dans les impôts et taxes en 2019 pour 171.000 prévus pour 2021. Je pense que le coût sera beaucoup plus important pour le citoyen ».

20.000€ pour le tri des dépôts sauvages
La bourgmestre, Christine Guyot, rappelle que cette hausse est liée à une augmentation des factures Intradel. « On doit également prévoir 20.000€ pour le ramassage des dépôts sauvages. Nous en avons de plus en plus à Tinlot.
Néanmoins, le coût-vérité est de 101%, donc nous sommes dans les clous ».
Pour Pascal Lamer (IC), ce passage aux conteneurs n’est pas justifié et pas suffisamment expliqué aux Tinlotois. « Ça va coûter beaucoup plus, pour un service qui ne sera pas meilleur. Le ramassage pourrait continuer par sachet, ce qui revient moins cher ».
Selon la bourgmestre, l’information est passée via des toutes-boîtes et elle rappelle qu’un call-center est ouvert chez Intradel. « La prise en charge des conteneurs est effectivement plus onéreuse car c’est un autre matériel et une autre intendance. Mais l’autre alternative serait de rester avec un sac poubelle biodégradable pour les organiques, ce qui n’est pas propre. Il faut aussi veiller à ne pas percer le sac ».

Même s’ils ne font pas l’unanimité, les conteneurs à puce seront la nouvelle réalité à Tinlot dès le 1er janvier.
P.Tar. La Meuse-H-W

03:09 | Lien permanent | Commentaires (1)